Infrastructures : l’Etat va recruter d’autres opérateurs pour les nationales 1 et 3

Infrastructures : l’Etat va recruter d’autres opérateurs pour les nationales 1 et 3

() - Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures Jean-Pierre Oyiba (photo), est revenu dans un entretien accordé au quotidien pro gouvernemental L’Union sur les contours de la décision du gouvernement de mettre un terme à la collaboration avec les entreprises Socoba, Entraco-Cedex et Acciona sur la construction des routes nationales 1 et 3.

Les entreprises, apprend-on dans l’entretien du ministre, mécontentes de cette décision prise le 8 décembre 2017, ont décidé de porter plainte devant les tribunaux pour rupture abusive de contrat. 

D’après le ministre, c’est en 2008 que la première commande de construction d’un linéaire entre le PK 12 et le PK 75 a été passée entre l’Etat et l’entreprise Entraco-Cedex, filiale de l’entreprise européenne Eurofinsa.

Suite à des modifications intervenues en 2010, le marché initial de 61 milliards de Fcfa passe à 91 milliards de Fcfa, empruntés auprès d’une banque européenne à des « taux prohibitifs ».

«Le dossier n’a pas été suivi d’effets puisque nous avons connu d’entrée de jeu des difficultés  financières, le respect du règlement de l’échéancier, mais surtout, l’incapacité de cette entreprise à s’accorder avec l’ANGTI (Agence nationale des grands travaux d’infrastructures) pour réaliser les travaux demandés », explique-t-il.

«La résiliation de ce contrat va nous permettre de conclure un autre marché à des conditions acceptables», souligne le ministre, non sans assurer que cette fois,  «pour des travaux de cette nature qui relèvent des infrastructures lourdes», les conditions d’emprunt permettent d’étaler l’échéancier sur une durée qui ne peut pas être inférieure à 15 ans.

Mais, au-delà des récriminations des entreprises, Jean-Pierre Oyiba indique que c’est «un problème de rigueur et de volonté de faire quelque chose de bien» qui a conduit le gouvernement à rechercher des solutions bénéfiques en résiliant le contrat avec les premières entreprises. 

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 22 octobre 2018
Gouvernance
l’etat-gabonais-plafonne-le-montant-de-ses-émissions-des-titres-publics-à-148-milliards-fcfa-au-4e-trimestre-2018

L’Etat gabonais plafonne le montant de ses émissions des titres publics à 148 milliards FCFA au 4e trimestre 2018

Le calendrier des émissions des titres publiques par adjudication de l’Etat gabonais a été communiqué le 27 septembre dernier par le directeur général de la comptabilité publique et du Trésor,...
Le 22 octobre 2018
Social
la-fédération-internationale-dathlétisme-décerne-le-road-race-bronze-à-la-prochaine-édition-du-10-km-de-port-gentil

La Fédération internationale d'athlétisme décerne le Road Race Bronze à la prochaine édition du 10 km de Port-Gentil

Après deux éditions consécutives couronnées de succès, l’épreuve sportive du 10km de Port-Gentil vient d’être reconnue par la Fédération internationale d'athlétisme avec la remise de son « LABEL BRONZE IAAF » pour...
Le 19 octobre 2018
Gouvernance
la-banque-mondiale-appuie-le-gabon-pour-l’amélioration-de-sa-notation-dans-le-classement-doing-business

La Banque mondiale appuie le Gabon pour l’amélioration de sa notation dans le classement Doing Business

Le Gabon dont les dernières performances dans le classement Doing Business n’ont pas été très encourageantes, tient absolument à améliorer son cadre des affaires. C’est dans cette optique qu’une mission...
Le 19 octobre 2018
Santé
démarrage-des-activités-du-centre-hospitalier-universitaire-mère-enfant-fondation-jeanne-ebori

Démarrage des activités du Centre hospitalier universitaire mère enfant fondation Jeanne Ebori

C’est à travers un communiqué datant de ce 18 octobre 2018 que la ministre d’Etat, en charge de la Santé et de la Famille, Denise Mekam'ne, a annoncé le démarrage...