Infrastructures : l’Etat va recruter d’autres opérateurs pour les nationales 1 et 3

Infrastructures : l’Etat va recruter d’autres opérateurs pour les nationales 1 et 3

() - Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures Jean-Pierre Oyiba (photo), est revenu dans un entretien accordé au quotidien pro gouvernemental L’Union sur les contours de la décision du gouvernement de mettre un terme à la collaboration avec les entreprises Socoba, Entraco-Cedex et Acciona sur la construction des routes nationales 1 et 3.

Les entreprises, apprend-on dans l’entretien du ministre, mécontentes de cette décision prise le 8 décembre 2017, ont décidé de porter plainte devant les tribunaux pour rupture abusive de contrat. 

D’après le ministre, c’est en 2008 que la première commande de construction d’un linéaire entre le PK 12 et le PK 75 a été passée entre l’Etat et l’entreprise Entraco-Cedex, filiale de l’entreprise européenne Eurofinsa.

Suite à des modifications intervenues en 2010, le marché initial de 61 milliards de Fcfa passe à 91 milliards de Fcfa, empruntés auprès d’une banque européenne à des « taux prohibitifs ».

«Le dossier n’a pas été suivi d’effets puisque nous avons connu d’entrée de jeu des difficultés  financières, le respect du règlement de l’échéancier, mais surtout, l’incapacité de cette entreprise à s’accorder avec l’ANGTI (Agence nationale des grands travaux d’infrastructures) pour réaliser les travaux demandés », explique-t-il.

«La résiliation de ce contrat va nous permettre de conclure un autre marché à des conditions acceptables», souligne le ministre, non sans assurer que cette fois,  «pour des travaux de cette nature qui relèvent des infrastructures lourdes», les conditions d’emprunt permettent d’étaler l’échéancier sur une durée qui ne peut pas être inférieure à 15 ans.

Mais, au-delà des récriminations des entreprises, Jean-Pierre Oyiba indique que c’est «un problème de rigueur et de volonté de faire quelque chose de bien» qui a conduit le gouvernement à rechercher des solutions bénéfiques en résiliant le contrat avec les premières entreprises. 

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 27 avril 2018
Justice
opération-mamba-blaise-wada-s’en-tire-avec-20-ans-de-prison-ferme-et-l’ensemble-de-ses-biens-confisqués

Opération « Mamba » : Blaise Wada s’en tire avec 20 ans de prison ferme et l’ensemble de ses biens confisqués

La Cour criminelle spéciale (CCS) de Libreville a rendu son verdict dans l’affaire opposant Blaise Wada, ancien coordinateur général de l’Unité de coordination des études et des travaux (Ucet), à...
Le 26 avril 2018
Economie
la-bad-a-injecté-328-milliards-fcfa-dans-le-plan-de-relance-économique-du-gabon-en-2017

La BAD a injecté 328 milliards Fcfa dans le Plan de relance économique du Gabon en 2017

La géographie des contributeurs au plan de relance de l’économie du Gabon révèle que la Banque africaine de développement (BAD) aura été en 2017, lors de la première revue du...
Le 26 avril 2018
Gouvernance
les-activités-liées-au-terrorisme-ont-représenté-465-milliards-de-dollars-en-2017

Les activités liées au terrorisme ont représenté 465 milliards de dollars en 2017

La Conférence de lutte contre le terrorisme et le financement de Daech et de Al Qaïda qui se tient à Paris en France depuis le 26 avril, a donné à...
Le 26 avril 2018
Economie
carlos-lopès-et-abdourahmane-sarr-s’invitent-au-débat-sur-le-franc-cfa

Carlos Lopès et Abdourahmane Sarr s’invitent au débat sur le Franc CFA

Après les propositions de Dominique Strauss-Kahn sur la réforme du Franc Cfa, l’ancien secrétaire de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, et le Sénégalais Abdourahmane Sarr (photo), ancien...