Indice de prospérité : le Gabon à la peine

Indice de prospérité : le Gabon à la peine

() - Le think tank britannique Legatum Prosperity, vient de livrer son classement annuel des pays les plus prospères du monde. Premier constat, la majorité des pays africains a enregistré des performances positives.

En passant de la 120e place en 2016, à la 123e en 2017, pour se retrouver à la 132e mondiale et 26e continentale, avec un score de 49,24 points cette année sur 149 pays répertoriés, au classement des pays les plus prospères du monde, tout laisse indiquer que le Gabon éprouve beaucoup de difficultés en ce qui concerne cet indice.

Dans ce classement 2018 de Legatum Prosperity, les indicateurs du pays d’Ali Bongo, comparés à l’année dernière, se présentent ainsi qu’il suit : qualité de l’économie, le pays enregistre 142 points contre 137, l’an dernier, environnement des affaires, 124 points contre 121 ; gouvernance, 136 points contre 131 points; libertés individuelles, 95 points contre 90 ; capital social, 130 points contre 118 ; protection et sécurité sociale, 121 points contre 104 ; éducation, 118 points contre 113 ; santé, 124 points contre 127 ; et environnement naturel 124 points, contre 109, l’an dernier.

Pour établir son Indice mondial de prospérité (Global prosperity index), Legatum Prosperity s’est basé sur une batterie de 104 critères, regroupés en neuf sous-indices : qualité de l’économie, environnement des affaires, gouvernance, éducation, santé, protection et sécurité sociale, libertés publiques, capital social et environnement naturel.

Partant de tous ces critères, au niveau du continent africain, les 5 premières places sont trustées par Maurice (29e rang mondial), l'Afrique du Sud (68e) la Namibie (70e) ; le Botswana (83e) et le Ghana (84e). Derrière ce Top 5, suivent le Rwanda (95e), le Kenya (97e), la Tunisie (102e), le Maroc (103e), la Tanzanie (107e), la Zambie (105e) et le Sénégal (106e).

Il est à noter que les pays africains les plus prospères sont globalement ceux qui obtiennent les meilleurs résultats au niveau des critères de gouvernance et des libertés personnelles. Et globalement, les plus mauvaises performances sont enregistrées par l’ensemble des pays africains au niveau des critères de santé, éducation, sécurité et sûreté, etc.

Une remarque non négligeable tout de même, la première puissance économique du continent africain, le Nigeria, se positionne au 129e rang mondial.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...