Leadership : trois Gabonais dans le classement Choiseul 2017

Leadership : trois Gabonais dans le classement Choiseul 2017

() - Le think tank français qui établit le classement des leaders économiques de l’Afrique de demain vient de livrer son édition 2017. L’Institut Choiseul, dans son C100, classe à la 18ème position africaine, Arnaud Calixte Engandji Alandji (photo), directeur général de Gabon Oil Company.

Premier gabonais de cette liste, le DG de 40 ans a déjà un parcours bien rempli dans les arcanes du pouvoir à Libreville. Conseiller du chef de l’Etat après avoir fait ses classes dans la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell, l’ancien diplômé de l’université de Leeds en Angleterre, a également été conseiller chargé des missions du président de la République.

La seule femme gabonaise de cet indice de leadership économique continental est Gaëlle Bithege, directrice générale de la filiale locale d’Ecobank. A 39 ans, elle a déjà occupé des postes dans les milieux bancaires internationaux.

L’ancienne sociétaire de la Citibank, notamment dans ses filiales du Gabon et d’Afrique du Sud, est sur le terrain depuis 2002 et cumule une expérience de 15 ans dans les métiers de la banque. Elle est passée par le groupe Standard Bank à Londres où elle a occupé le poste de vice-présidente de la dette et des marchés des capitaux. Elle intègre le groupe Ecobank à Londres en qualité de directrice de l’organisation et hérite en 2014 de la direction générale de la filiale gabonaise de la banque panafricaine.

Le directeur de la gestion des investissements du Fonds gabonais d'investissements stratégiques (FGIS) est le troisième sur la liste des Gabonais de ce classement. Akim Daouda, 35 ans, a fait ses classes en France chez HSBC et Commerzbank et au Bénin chez Doukia Finance comme Managing Partner. C’est au terme d’un bref passage chez Petro Gabon qu’il est repéré par les responsables du FGIS en 2013.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...