Le G 20 s’imprègne de la situation économique du Gabon

Le G 20 s’imprègne de la situation économique du Gabon

() - Visiblement préoccupé par la situation économique du Gabon, les partenaires du G 20 ont devisé le 5 juillet 2018, avec le premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet. L‘objet de ces entretiens a tourné autour des récentes mesures d’austérité prises par le gouvernement.

Au cours de ces échanges, Emmanuel Issoze Ngondet a expliqué le bien-fondé desdites mesures, qualifiées, selon lui, à la fois de « courageuses » et « ambitieuses » qui constituent une thérapie de choc pour faire face à la crise économique actuelle. Regroupés en trois catégories, elles concernent l’assainissement des finances publiques, la réduction de la masse salariale, la création de l’emploi et enfin susciter l’attractivité économique.

En ce qui concerne l’assainissement des finances publiques, Emmanuel Issoze Ngondet a indiqué que le but recherché est de réduire et de maitriser la masse salariale, aujourd’hui de l’ordre de 710 milliards par an. Pour ce faire, «il s’agira de réduire les effectifs des cabinets ministériels, autrement dit, ‘’dégraisser le mammouth’’, en mettant sur bons de caisse, à partir de ce mois de juillet 2018, l’ensemble des fonctionnaires», a-t-il indiqué.

L’autre objectif visé par ces mesures est la soutenabilité de la dette intérieure. L’objectif est de ramener le poids de cette dette intérieure à 40% d’ici 2020. Dans ce cadre, il a rassuré les partenaires sur la mise en place des réformes d’incitation fiscale, de rationalisation des dépenses et de la nécessaire obligation de revisiter le code des investissements. Le dernier point abordé au cours de ces discussions a été la réforme pour créer des emplois.

Face aux difficultés qu’éprouvent les entreprises dans la lutte contre le chômage et les plans sociaux, le gouvernement entend également réviser le code du travail en introduisant plus de flexibilité dans une approche participative. Pour conclure, le PM a fait savoir à ses interlocuteurs que « la volonté du gouvernement, c'est de maintenir les acquis sociaux dans un climat apaisé ».

Toutes ces initiatives ont été saluées par les diplomates et les partenaires multilatéraux de coopération qui se sont à leur tour, exprimés pour un accompagnement par un dialogue permanent et concerté.

Stéphan Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 15 juillet 2018
Economie
ali-bongo-appelle-la-russie-à-contribuer-au-développement-de-l’afrique

Ali Bongo appelle la Russie à contribuer au développement de l’Afrique

En visite en Russie depuis le 14 juillet, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a invité la Russie à investir davantage en Afrique au regard du volume de...
Le 15 juillet 2018
Formation
sortie-de-la-21ème-promotion-de-l’école-d’état-major-de-libreville

Sortie de la 21ème promotion de l’École d’État-Major de Libreville

Les 54 stagiaires de l’École d’État-Major de Libreville (EEML), issus de 14 pays d’Afrique subsaharienne se sont vus remettre leurs insignes du diplôme d’état-major, le 11 juillet 2018. la cérémonie s’est...
Le 15 juillet 2018
Gouvernance
le-gouvernement-clarifie-les-modalités-de-paiement-des-salaires-du-mois-de-juillet-2018

Le gouvernement clarifie les modalités de paiement des salaires du mois de juillet 2018

Dans un communiqué conjoint signé le 13 juillet dernier, le ministre d’Etat, en charge du Budget et des Comptes publics, Jean fidèle Othandault (photo) et son collègue de la Fonction...
Le 15 juillet 2018
Gouvernance
l’ohada-et-la-banque-mondiale-paraphent-un-accord-de-financement-additionnel-dans-le-cadre-du-paci

L’OHADA et la Banque mondiale paraphent un accord de financement additionnel dans le cadre du PACI

Dans le cadre du Projet d’amélioration du climat des investissements (PACI) dans ses Etats membres, l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) a signé une convention de...