Les créances du Gabon auprès du Club de Paris s’élevaient à 645 millions de dollars au 31 décembre 2017

Les créances du Gabon auprès du Club de Paris s’élevaient à 645 millions de dollars au 31 décembre 2017

() - Avec un encours de l’ordre de 645 millions de dollars, le Gabon est l’un des pays de la sous-région les plus endettés auprès du Club de Paris. C’est ce qu’indiquent les données détaillées de cette institution financière française, sur ses créances au 31 décembre 2017 hors intérêts de retard, publiées au mois de juin dernier.

Dans ce classement, le Gabon est devancé par le Cameroun qui totalise quant à lui, 985 millions de dollars, avec 861 millions dans le cadre de l’Aide publique au développement (APD) et 122 millions au titre des créances non consenties aux conditions de l’APD.

Les créances du Gabon sont ainsi constituées de 316 millions de dollars pour ce qui concerne l’APD et de 329 millions de dollars, pour ce qui est des créances non consenties aux conditions de l’APD (NAPD).

Le reste des pays de la sous-région affichent des créances très diversifiées. La RCA, compte tenu des sa situation économique, arrive en tête des pays les moins débiteurs de cette institution avec 2 millions de dollars au titre des créances NAPD. Elle est suivie du Tchad avec 54 millions de dollars, dont 48 millions au compte de l’APD et 6 millions, pour les créances NAPD.

Ensuite arrive la Guinée équatoriale avec 20 millions de dollars, pour le seul compte des créances NAPD. Quant au Congo-Brazzaville, il pointe au troisième rang des pays les plus endetté du Club de Paris, avec 335 millions de dollars, soit 31 millions pour l’APD, et 304 millions pour les créances NAPD.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 janvier 2019
Gouvernance
julien-nkoghe-bekalé-prescrit-lefficacité-budgétaire-lexécution-des-projets-et-la-conduite-de-laction-collective-au-gouvernement

Julien Nkoghe Bekalé prescrit l'efficacité budgétaire, l'exécution des projets et la conduite de l'action collective au gouvernement

Comme il fallait s’y attendre, pour son tout premier conseil interministériel présidé ce 22 janvier 2019, le PM Julien Nkoghe Bekalé (photo) a décliné sa feuille de route au gouvernement. Outre...
Le 23 janvier 2019
Gouvernance
l’optimisation-de-la-gestion-des-investissements-publics-au-cœur-d’un-séminaire-interrégional-à-libreville

L’optimisation de la gestion des investissements publics au cœur d’un séminaire interrégional à Libreville

Les centres régionaux d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique centrale (Afritac centre) et de l’Ouest (Afritac Ouest), organisent conjointement un séminaire interrégional sur le thème « Optimiser la gestion...
Le 23 janvier 2019
Régulation
les-infrastructures-routières-constituent-la-priorité-du-nouveau-premier-ministre

Les infrastructures routières constituent la priorité du nouveau Premier ministre

Parce que la route joue un rôle très important dans le développement socio-économique d’un pays, Julien Nkoghe Bekale entend faire de celle-ci la priorité de son gouvernement. Aussi, a-t-il effectué une...
Le 23 janvier 2019
Economie
la-zone-de-nkok-veut-vendre-ses-produits-dans-le-marché-commun-cemac-ceeac

La zone de Nkok veut vendre ses produits dans le marché commun Cemac/CEEAC

Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a organisé une séance de travail avec les opérateurs de la zone économique spéciale de Nkok sur les méthodes...