La Cemac active la brigade de recouvrement de la taxe communautaire d’intégration

La Cemac active la brigade de recouvrement de la taxe communautaire d’intégration

() - A l’issue de la réunion des commissaires de la Commission de la Cemac tenue à Bangui, la décision d’accélérer le recouvrement de la taxe communautaire d’intégration (TCI), question d’améliorer les finances de la Commission, été adoptée. C’est ainsi qu’ils ont décidé de rendre opérationnelle la brigade de recouvrement de cette taxe dont une bonne partie des arriérés - 90% - a été remise lors du sommet de N’djamena en octobre 2017, question de permettre aux Etats de repartir sur de nouvelles bases.

«La meilleure manière de rendre attractif le Programme économique régional, c’est d’une part, affirmer notre volonté commune de bâtir un espace d’économies intégrées, mais aussi mobiliser le principal instrument de financement communautaire qu’est la Taxe Communautaire d’Intégration.», assure Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Cemac. Car, souligne-t-il ; l’amélioration de la perception de la TCI va constituer pour les cinq ans à venir, le chantier de base du premier mandat de l’équipe actuelle.

Raison pour laquelle, confie-t-il, «les chefs d’Etat, conscients de la nécessité de garantir un financement pérenne des institutions communautaires et des projets intégrateurs, ont décidé de changer de mode de perception de la TCI, de manière à la déconnecter des Trésors nationaux».

Si la Cemac veut assurer la réalisation optimale des projets inscrits au Programme économique régional 2017-2021, la mobilisation et la libération du potentiel de la TCI seront d’un apport important dans la cagnotte des 1 000 milliards FCfa attendus sur les quatre prochaines années.  

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...