Le Gabon va réaliser 140 milliards Fcfa d’économie en 2018 grâce aux mesures de redressement

Le Gabon va réaliser 140 milliards Fcfa d’économie en 2018 grâce aux mesures de redressement

() - Pour parler de la loi de finances rectificative et des mesures de redressement des finances publiques, le ministre du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault (photo), a indiqué lors d’une conférence de presse que la colonne vertébrale des économies qu’entend réaliser le gouvernement dans le cadre de ces mesures, repose sur la réduction de la masse salariale.

Car, souligne-t-il face à la presse, la masse salariale du pays dans le budget initial, s’établit à 47% des charges budgétaires et ponctionne environ 60% des recettes fiscales. Dans la loi de finances rectificative, elle «représente 37% des dépenses budgétaires, soit une baisse de 10% ».

La baisse des effectifs de la présidence de la République par exemple, passée selon la presse locale, de 1600 personnels à 1261, permet de réaliser des économies de 3 milliards Fcfa en 2018.

«Une baisse de 10% de la masse salariale représente une économie d'un peu plus de 70 milliards Fcfa par an. L'économie portera notamment sur la suppression de 40% des effectifs de la présidence. Au sein des cabinets ministériels, les effectifs moyens passeront de 24 à 16 personnes.», assure le ministre du Budget et des Comptes à la presse.

En plus des salaires, le gouvernement annonce que le ministre du Budget va également s’attaquer à la suppression et à la fusion des Etablissements publics personnalisés ainsi qu’aux critères d'octroi des subventions.

Un plan de départ volontaire à la retraite sera élaboré tandis que les salaires les plus élevés de la fonction publique connaîtront une décote en plus de la réduction de 25% des frais de mission.

Ce train de mesures, assure Jean Fidèle Otandault, va permettre à l’Etat d’économiser 140 milliards Fcfa en 2018.

Les économies ainsi faites, permettront de réaliser des investissements dans les secteurs des infrastructures routières et énergétiques, l'amélioration du cadre des affaires, les secteurs sociaux tels la santé, l'éducation, l'employabilité des jeunes ou encore la formation professionnelle.

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...