Le Gabon va réaliser 140 milliards Fcfa d’économie en 2018 grâce aux mesures de redressement

Le Gabon va réaliser 140 milliards Fcfa d’économie en 2018 grâce aux mesures de redressement

() - Pour parler de la loi de finances rectificative et des mesures de redressement des finances publiques, le ministre du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault (photo), a indiqué lors d’une conférence de presse que la colonne vertébrale des économies qu’entend réaliser le gouvernement dans le cadre de ces mesures, repose sur la réduction de la masse salariale.

Car, souligne-t-il face à la presse, la masse salariale du pays dans le budget initial, s’établit à 47% des charges budgétaires et ponctionne environ 60% des recettes fiscales. Dans la loi de finances rectificative, elle «représente 37% des dépenses budgétaires, soit une baisse de 10% ».

La baisse des effectifs de la présidence de la République par exemple, passée selon la presse locale, de 1600 personnels à 1261, permet de réaliser des économies de 3 milliards Fcfa en 2018.

«Une baisse de 10% de la masse salariale représente une économie d'un peu plus de 70 milliards Fcfa par an. L'économie portera notamment sur la suppression de 40% des effectifs de la présidence. Au sein des cabinets ministériels, les effectifs moyens passeront de 24 à 16 personnes.», assure le ministre du Budget et des Comptes à la presse.

En plus des salaires, le gouvernement annonce que le ministre du Budget va également s’attaquer à la suppression et à la fusion des Etablissements publics personnalisés ainsi qu’aux critères d'octroi des subventions.

Un plan de départ volontaire à la retraite sera élaboré tandis que les salaires les plus élevés de la fonction publique connaîtront une décote en plus de la réduction de 25% des frais de mission.

Ce train de mesures, assure Jean Fidèle Otandault, va permettre à l’Etat d’économiser 140 milliards Fcfa en 2018.

Les économies ainsi faites, permettront de réaliser des investissements dans les secteurs des infrastructures routières et énergétiques, l'amélioration du cadre des affaires, les secteurs sociaux tels la santé, l'éducation, l'employabilité des jeunes ou encore la formation professionnelle.

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...