Fitch Ratings révise la perspective de la note souveraine du Gabon de « négative » à « stable »

Fitch Ratings révise la perspective de la note souveraine du Gabon de « négative » à « stable »

() - Les efforts fournis par les autorités gabonaises dans le cadre de la relance économique semblent porter leurs fruits. C’est la déduction qui peut être faite avec la révision, le 5 octobre dernier, de la note souveraine du pays par l’agence de notation Fitch Ratings, de « négative » à « stable ».

Selon l’agence de notation, « le mécanisme élargi de crédit (MEDC) auquel le gouvernement a souscrit, en collaboration avec le Fonds monétaire international (FMI), a permis au pays de limiter ses tensions de trésorerie », indique un communiqué.

A travers cette communication, l’agence laisse également indiquer que les réformes engagées par le gouvernement dans le cadre de l’assainissement des finances publiques sont encourageantes. « Cette décision reflète principalement l’évaluation faite par l’agence des améliorations apportées à la mise en œuvre des réformes dans le cadre du MEDC du FMI, ce qui a permis au gouvernement d’avoir accès à des financements extérieurs indispensables », souligne Fitch Ratings.

Et de poursuivre : « Après la faible mise en œuvre du programme en 2017, le gouvernement a adopté un vaste programme de réformes et mené à bien les six actions préalables requises pour mener à bien le deuxième examen dans le cadre du MEDC du FMI. Les mesures visent notamment à remettre l’assainissement budgétaire sur les rails, notamment en supprimant les exonérations fiscales, en adoptant un budget révisé pour 2018 et en supprimant certaines dépenses ».

Réagissant à cette notation, le Directeur général de la Dette, Hugues Mbadinga Madiya (photo), a indiqué que « Cette décision de l’agence de notation Fitch Ratings renforce le crédit de notre économie auprès des investisseurs internationaux et valide les choix stratégiques opérés par les plus hautes autorités en matière de gestion des finances publiques ».

Il est à noter que la dernière révision de la note de crédit du Gabon par Fitch Ratings avait été réalisée en octobre 2017. Au cours de cet exercice, l’agence avait alors abaissé la note de la dette du pays avec une perspective négative passant de B+ à B. Un abaissement qu’elle avait expliqué par « la vive détérioration des comptes budgétaires et extérieurs du pays, l’accumulation d’importants arriérés intérieurs comme extérieurs ainsi que par le gonflement de la dette publique à la suite de la baisse des prix des produits pétroliers en 2014 ».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 juin 2019
Services publics
le-ministre-justin-ndoundangoye-veut-améliorer-l’offre-de-transport-au-gabon

Le ministre Justin Ndoundangoye veut améliorer l’offre de transport au Gabon

À la faveur d’une séance de travail organisée ce 18 juin 2019, le ministre des Transports et du Tourisme, Justin Ndoundangoye, a décliné la nouvelle feuille de route du ministère,...
Le 18 juin 2019
Economie
le-fmi-renforce-la-collaboration-entre-es-la-douane-et-les-impôts-pour-améliorer-la-mobilisation-des-recettes-fiscales-au-gabon

Le FMI renforce la collaboration entre la douane et les impôts pour améliorer la mobilisation des recettes fiscales au Gabon

Dans le cadre des activités du Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (Afritac centre) pour l’année 2020, une mission d’assistance technique en matière d’administration fiscale se déroulera du 1er au...
Le 18 juin 2019
Gouvernance
moody’s-révise-la-notation-souveraine-du-gabon-de-positive-à-stable

Moody’s révise la notation souveraine du Gabon de stable à positive

Après une mission d’évaluation de la situation économique du pays, le 24 mai dernier, aux fins d’actualiser la note souveraine, l’agence de notation Moody’s vient de réviser la notation souveraine...
Le 17 juin 2019
Economie
le-gabon-va-évaluer-ses-stocks-halieutiques-démersaux-exploités-dans-la-zone-économique-exclusive

Le Gabon va évaluer ses stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique exclusive

Un groupe de travail scientifique va se réunir du 11 au 19 juillet 2019 à Libreville. Il travaillera sur l’évaluation des principaux stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique...