A quelques semaines de la fin d’année, la Douane veut améliorer le recouvrement des recettes

  A quelques semaines de la fin d’année, la Douane veut améliorer le recouvrement des recettes

 () - « Aigle douanes », c’est le nom donné à la campagne qui vise à lutter contre la fraude douanière aux postes-frontières, améliorer et maximiser le recouvrement des recettes douanières, impacter le changement de comportement des usagers sur les opérations de dédouanement. Elle a été lancée en présence du directeur de cabinet du président de la République Bruce Laccruche Alihanga. Pour lui, «les services de l’Etat mais aussi les usagers, doivent être exemplaires. A fortiori, dans le contexte économique actuel. Les règles sont les mêmes pour tous. Elles doivent être strictement respectées. Sur ce plan, il n’y aura ni exception, ni concession. Nous serons intransigeants».

Après des mois de grève et une trêve obtenue aux forceps par le gouvernement, cette branche des régies financières dont l’apport dans le budget est non négligeable, consent enfin à réaliser ses objectifs.

Aussi, les responsables veulent-ils à travers cette opération, réduire la fraude transfrontalière, protéger l’espace économique national et assurer la sécurité des consommateurs par un contrôle strict aux frontières des produits qui rentrent dans le marché national.

Cette opération qui intervient à quelques semaines de la fin de l’exercice, s’étend du port d’Owendo aux portes d’entrée du Gabon disséminées sur l’étendue du territoire.

La grève des régies financières organisée par les différents syndicats pendant des mois au Gabon, a paralysé l’économie et occasionné la perte de 379 milliards de FCfa de recettes d’impôts et de douane.

«Aigle douanes » ambitionne de rattraper le gap des recettes non recouvrées afin de se rapprocher des objectifs de début d’exercice. Elle couvre la période allant du 8 au 23 novembre 2017 et pourra être prorogée.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...