Le Projet de loi des finances 2018 officiellement présenté aux députés

Le Projet de loi des finances 2018 officiellement présenté aux députés

() - Le ministre d’Etat, en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, et son collègue de l’Economie, Régis Immongault, ont présenté le projet de Loi de Finances 2018 devant l’Assemblée nationale, ce mardi 7 novembre 2017. L’audition organisée par les membres de la commission des Finances, du Budget et de la Comptabilité publique au niveau de la chambre basse du Parlement, a permis d’avoir des discussions y relatives, dans un cadre jugé cordial, franc et très studieux tout au long de la séance.

Devant les députés, Jean-Fidèle Otandault a tout d’abord rappelé et explicité le contexte dans lequel le Projet de Loi de Finances a été élaboré. Il a ensuite spécifié que pour l’année 2018, les recettes du budget de l’Etat s’établiraient à 1 842,6 milliards FCfa contre 1 714,6 milliards FCfa pour l’exercice précédent. Ce qui selon lui, représente une hausse des recettes de 128 milliards de FCfa qui peut s’expliquer par les effets attendus du renforcement des mesures de mobilisation des recettes fiscales et douanières.

Les prévisions du cadrage macroéconomique et budgétaire affichent par ailleurs, des opérations budgétaires et de trésoreries équilibrées en ressources et en charges à 2 688,8 milliards FCfa, contre 2 860,0 milliards FCfa dans la Loi de Finances rectificative 2017, soit une diminution de 171,2 milliards FCfa.

Pour rappel, le Projet de Loi de Finances 2018 coïncide avec la deuxième année de mise en œuvre du Programme de relance de l’économie (PRE). Il accorde une priorité au renforcement de la viabilité des finances publiques ; notamment, avec la poursuite de l’effort de mobilisation des recettes fiscales et douanières, la maitrise et l’assainissement des dépenses publiques, ainsi que l’approfondissement des dispositions de la nouvelle gouvernance financière.

Stéphane Billé

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...