Le Projet de loi des finances 2018 officiellement présenté aux députés

Le Projet de loi des finances 2018 officiellement présenté aux députés

() - Le ministre d’Etat, en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, et son collègue de l’Economie, Régis Immongault, ont présenté le projet de Loi de Finances 2018 devant l’Assemblée nationale, ce mardi 7 novembre 2017. L’audition organisée par les membres de la commission des Finances, du Budget et de la Comptabilité publique au niveau de la chambre basse du Parlement, a permis d’avoir des discussions y relatives, dans un cadre jugé cordial, franc et très studieux tout au long de la séance.

Devant les députés, Jean-Fidèle Otandault a tout d’abord rappelé et explicité le contexte dans lequel le Projet de Loi de Finances a été élaboré. Il a ensuite spécifié que pour l’année 2018, les recettes du budget de l’Etat s’établiraient à 1 842,6 milliards FCfa contre 1 714,6 milliards FCfa pour l’exercice précédent. Ce qui selon lui, représente une hausse des recettes de 128 milliards de FCfa qui peut s’expliquer par les effets attendus du renforcement des mesures de mobilisation des recettes fiscales et douanières.

Les prévisions du cadrage macroéconomique et budgétaire affichent par ailleurs, des opérations budgétaires et de trésoreries équilibrées en ressources et en charges à 2 688,8 milliards FCfa, contre 2 860,0 milliards FCfa dans la Loi de Finances rectificative 2017, soit une diminution de 171,2 milliards FCfa.

Pour rappel, le Projet de Loi de Finances 2018 coïncide avec la deuxième année de mise en œuvre du Programme de relance de l’économie (PRE). Il accorde une priorité au renforcement de la viabilité des finances publiques ; notamment, avec la poursuite de l’effort de mobilisation des recettes fiscales et douanières, la maitrise et l’assainissement des dépenses publiques, ainsi que l’approfondissement des dispositions de la nouvelle gouvernance financière.

Stéphane Billé

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...