Selon la présidence, l’opération d’assainissement vise en premier les privilégiés de la République

Selon la présidence, l’opération d’assainissement vise en premier les privilégiés de la République

() - Des rumeurs ont couru sur la volonté du gouvernement gabonais de mettre en masse d’anciens travailleurs du secteur public au chômage à la suite de la publication des mesures portant sur l’opération d’assainissement des finances publiques du pays.

Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Brice Laccruche Alihanga (photo), face à la frayeur qui semblait s’être emparée de plusieurs milliers de fonctionnaires et de gagne-petit de l’administration publique, est allé à la rencontre du bureau politique du parti au pouvoir afin de rassurer l’opinion et d’initier une campagne d’explications à travers le pays pour taire les rumeurs.

Selon ses explications, l’opération de réduction du train de vie de l’Etat qui vise à créer la croissance et l’emploi, cible en premier les privilégiés qui, jusque-là profitaient de nombreux avantages indus au détriment de la masse et des couches défavorisées.

«Le retour à l’équilibre des comptes publics, grâce à des économies faites sur le fonctionnement et le train de vie de l’Etat, est indispensable pour nous permettre d’augmenter les dépenses d’investissements et financer notre modèle social. Les mesures décidées récemment ne sont donc pas constitutives d’une cure d’austérité. Elles constituent, au contraire, l’accélération du Plan de relance initié depuis le PSGE et prolongé par le PRE.», a-t-il expliqué aux membres du bureau politique.

L’opération en cours, selon le directeur de cabinet du président de la République, après la présidence et la primature va s’étendre à toutes les autres administrations du pays afin de réaliser d’importantes économies.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...