La CEEAC sollicite l’appui du Japon pour l’accélération dans la mise en œuvre du PDCT-AC

La CEEAC sollicite l’appui du Japon pour l’accélération dans la mise en œuvre du PDCT-AC

() - Le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) a pris une part active aux travaux préparatoires de la prochaine réunion ministérielle du 7e Sommet de la TICAD, qui se tenaient du 6 au 7 octobre 2018 à Tokyo.

Au cours de cette rencontre, Marie Thérèse Chantal Mfoula, SGA de la CEEAC, en charge du département de l’intégration physique économique et monétaire, représentant le Secrétaire général, a exposé les grands défis auxquels la sous-région d’Afrique centrale fait face. Notamment ceux liés au renforcement de la connectivité.

Pendant son intervention, elle a indiqué que «la sous- région a fait des infrastructures physiques énergétiques et numériques une priorité au regard des défis et de la nécessité de combler le déficit infrastructurel existant».

Elle a de ce fait présenté le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), qui vise à combler les maillons manquants entre les capitales, sur la base du Plan directeur consensuel des transports (PDCT-AC) adopté en 2004, par les chefs d’Etat. Lequel a identifié 33 corridors de liaison inter-Etats et de couloirs et des postes de transit.

Pour la matérialisation de ce projet, Marie Thérèse Chantal Mfoula a plaidé pour que le Japon puisse accompagner l’accélération dans la mise en œuvre du PDCT-AC, afin de fluidifier les échanges commerciaux, de faciliter le transit surtout pour les quatre Etats membres sans littoral, et de capitaliser les acquis actuels.

Tout cela, en vue de créer des corridors de développement en tant que concentration d’activités agricoles , industrielles, de tourisme et de commerce le long de ces espaces, de manière à créer des conditions pour amplifier les effets de croissance sur les couches des populations des zones rurales.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...