Les Nations Unies et le gouvernement gabonais dressent le bilan triennal du programme de la décennie de la femme

Les Nations Unies et le gouvernement gabonais dressent le bilan triennal du programme de la décennie de la femme

() - L’engagement des Nations Unies aux côtés du Gabon dans le processus de l’autonomisation de la femme, reste entier. Cette lecture a été rendue publique, à la suite d’une récente audience accordée par la ministre de la Famille, de la Décennie de la femme et de l’Egalite des chances, Estelle Ondo (photo) aux experts des Nations Unies.

En effet, trois ans après le lancement de ce programme reposant sur la « décennie 2015-2025 de la femme gabonaise », Estelle Ondo et ses hôtes ont dressé au cours de cette rencontre, le bilan à mi-parcours dudit programme, afin d’examiner les défis, les obstacles et de dresser des recommandations pour la suite du processus.

Dans cet élan, Estelle Ondo et ses hôtes ont également passé en revue l’ensemble des projets dans lesquels les organismes onusiens vont accompagner le gouvernement tout au long de l’année 2019. Notamment, la matérialisation du code de la famille et la revisite du code civil, pour une meilleure vulgarisation des lois relatives à la jeune fille, aux orphelins et à la femme.

Tous ces domaines de grandes expertises, selon les Nations Unies, poursuivent leur engagement en faveur du Gabon, pour le perfectionnement de ces deux codes et principalement la vulgarisation des droits qui restent un secteur hautement important. 

De manière technique, le membre du gouvernement gabonais a précisé « qu’il s’agira d’une évaluation des statistiques en vue de permettre d’apprécier l’impact réel de cette décennie. Nous constatons que ce n’est pas encore palpable, mais les efforts sont faits. Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas quelque chose que rien n’est fait. C’est pour cela que les experts des Nations Unies vont nous aider dans ce vaste travail d’état des lieux pour voir ensemble comment mieux orienter nos décisions, nos actions pour que la femme soit beaucoup plus autonome ».

L’ambition, étant selon elle, de permettre aux femmes de bénéficier d’un meilleur accompagnement dans l’activité économique, politique, administrative.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 avril 2019
Gouvernance
le-gabon-et-la-chine-célèbrent-45-années-d’amitié-et-de-coopération

Le Gabon et la Chine célèbrent 45 années d’amitié et de coopération

Vieilles de près de 45 ans, les relations diplomatiques sino-gabonaises sont célébrées ces 18 et 19 avril 2019 à Libreville autour d’une série d‘activités qui permettront aux deux parties, de...
Le 19 avril 2019
Economie
cimaf-va-investir-100-millions-d’euros-au-gabon-dans-une-nouvelle-usine

Cimaf va investir 100 millions d’euros au Gabon dans une nouvelle usine

Malik Sefrioui, vice-président du groupe cimentier marocain Cimaf, et Salim Kaddouri, le directeur régional de cette multinationale présente dans plusieurs pays du continent, ont annoncé au Premier ministre, Julien Nkoghe...
Le 19 avril 2019
Economie
zone-cemac--les-finances-publiques-ont-poursuivi-leur-redressement-en-2018

Zone CEMAC : les finances publiques ont poursuivi leur redressement en 2018

Selon les indications de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), la situation des finances publiques des pays de la sous-région a poursuivi son redressement en 2018. Cette évolution a...
Le 18 avril 2019
Social
sylvia-bongo-ondimba-lance-le-prix-agathe-okoumba-d’okwatsegue-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes

Sylvia Bongo Ondimba lance le prix Agathe Okoumba D’Okwatsegue de lutte contre les violences faites aux femmes

Pour lutter contre l’accentuation des violences faites aux femmes au Gabon, la première dame, Sylvia Bongo Ondimba a lancé à travers sa fondation, à l’occasion de la journée nationale de...