Les Nations Unies et le gouvernement gabonais dressent le bilan triennal du programme de la décennie de la femme

Les Nations Unies et le gouvernement gabonais dressent le bilan triennal du programme de la décennie de la femme

() - L’engagement des Nations Unies aux côtés du Gabon dans le processus de l’autonomisation de la femme, reste entier. Cette lecture a été rendue publique, à la suite d’une récente audience accordée par la ministre de la Famille, de la Décennie de la femme et de l’Egalite des chances, Estelle Ondo (photo) aux experts des Nations Unies.

En effet, trois ans après le lancement de ce programme reposant sur la « décennie 2015-2025 de la femme gabonaise », Estelle Ondo et ses hôtes ont dressé au cours de cette rencontre, le bilan à mi-parcours dudit programme, afin d’examiner les défis, les obstacles et de dresser des recommandations pour la suite du processus.

Dans cet élan, Estelle Ondo et ses hôtes ont également passé en revue l’ensemble des projets dans lesquels les organismes onusiens vont accompagner le gouvernement tout au long de l’année 2019. Notamment, la matérialisation du code de la famille et la revisite du code civil, pour une meilleure vulgarisation des lois relatives à la jeune fille, aux orphelins et à la femme.

Tous ces domaines de grandes expertises, selon les Nations Unies, poursuivent leur engagement en faveur du Gabon, pour le perfectionnement de ces deux codes et principalement la vulgarisation des droits qui restent un secteur hautement important. 

De manière technique, le membre du gouvernement gabonais a précisé « qu’il s’agira d’une évaluation des statistiques en vue de permettre d’apprécier l’impact réel de cette décennie. Nous constatons que ce n’est pas encore palpable, mais les efforts sont faits. Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas quelque chose que rien n’est fait. C’est pour cela que les experts des Nations Unies vont nous aider dans ce vaste travail d’état des lieux pour voir ensemble comment mieux orienter nos décisions, nos actions pour que la femme soit beaucoup plus autonome ».

L’ambition, étant selon elle, de permettre aux femmes de bénéficier d’un meilleur accompagnement dans l’activité économique, politique, administrative.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...