Le patronat propose un paiement ''cash'' de la dette intérieure et sollicite une généralisation des compensations fiscales afin d’alléger les charges des entreprises

Le patronat propose un paiement ''cash'' de la dette intérieure et sollicite une généralisation des compensations fiscales afin d’alléger les charges des entreprises

() - Plusieurs semaines après la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement sur le règlement de la dette intérieure, le bureau exécutif de la Confédération patronale gabonaise (CPG), conduit par son président, Alain Bâ Oumar (photo) a longuement devisé, ce 11 avril 2018, avec le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet.

Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires, portait sur la  gestion active de la dette intérieure et le renforcement du dialogue public-privé, par la promotion des partenariats fructueux avec les milieux d’affaires.

Selon la CPG, cette rencontre servait également de cadre pour harmoniser et finaliser avec le chef du gouvernement, le processus menant vers le règlement de 77% du montant total de la dette de l’Etat vis-à-vis des entreprises privées, évaluée à 400 milliards FCfa.

Dans ce cadre, le patronat a présenté au Premier ministre, des propositions complémentaires au règlement des créances en cours. Ces propositions portent notamment sur « le paiement cash » et sur la TVA pour laquelle, les entreprises «sollicitent une généralisation des compensations fiscales», afin d’alléger leurs charges.

En guise de réponse, Emmanuel Issoze Ngondet a affirmé à ses hôtes d’être à « l’écoute du secteur privé, mais que toutes les questions relatives aux efforts, au traitement et au remboursement global de la dette intérieure » sont débattues dans un cadre tripartite (Direction générale du budget, Direction générale de la dette et CPG).

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, dans le cadre de l’apurement en cours de la dette intérieure, « les créances de l’Etat » sont traitées en accord avec le Club de Libreville. Il a aussi réaffirmé la volonté du gouvernement d’accélérer le traitement de la dette publique, de restaurer la confiance des milieux d’affaires, d’améliorer la compétitivité du pays et de favoriser la création d’emplois.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 15 mars 2019
Services publics
l’utilisation-des-smartphones-au-cœur-de-la-célébration-de-la-journée-mondiale-des-droits-des-consommateurs-au-gabon

L’utilisation des smartphones au cœur de la célébration de la Journée mondiale des droits des consommateurs au Gabon

Le Gabon, à l’instar de la communauté internationale, a célébré la journée mondiale des droits des consommateurs ce 15 mars. Du thème international : « Les produits connectés de confiance », les manifestations...
Le 15 mars 2019
Economie
depuis-2012-les-exportations-françaises-en-direction-de-la-zone-cemac-ont-enregistré-une-chute-de-389

Depuis 2012, les exportations françaises en direction de la Zone CEMAC ont enregistré une chute de 38,9 %

En matière d’échanges commerciaux, la France perd progressivement du terrain dans les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC). En 2018, ses exportations françaises à destination de...
Le 15 mars 2019
Economie
selon-robert-masumbuko-la-bad-a-des-engagements-de-plus-de-500-milliards-fcfa-au-gabon

Selon Robert Masumbuko, la BAD a des engagements de plus de 500 milliards Fcfa au Gabon

Au cours de l’audience avec le premier ministre le 13 mars dernier, Robert Masumbuko (photo), représentant-résident de la BAD au Gabon, a indiqué que l’institution financière panafricaine développe de nombreux...
Le 14 mars 2019
Social
la-bad-annonce-la-construction-de-150-kilomètres-de-conduites-d’eau-à-libreville

La BAD annonce la construction de 150 kilomètres de conduites d’eau à Libreville

Partenaire du Gabon en termes de financements de projets, le représentant-résident de la Banque africaine de développement au Gabon (BAD), a annoncé au cours d’une séance de travail avec le...