Le Gabon a affiché un solde budgétaire de 247,7 milliards FCFA au troisième trimestre 2017

Le Gabon a affiché un solde budgétaire de 247,7 milliards FCFA au troisième trimestre 2017

() - Le Rapport d'exécution budgétaire du troisième trimestre 2017 vient d’être rendu public. Dans les détails, il indique un solde budgétaire d’exécution de 247,7 milliards FCFA, au 30 septembre 2017, soit un niveau supérieur par rapport au solde d’exécution à la même période de l’année précédente (-177,4 milliards FCFA).

Selon le ministère du Budget, cet excédent budgétaire s’explique au niveau des recettes, par la bonne performance des activités du secteur primaire au cours des neuf premiers mois de l’année dernière. Tandis que de façon générale, les dépenses de l’Etat ont été contenues, dans l’attente de la mise en place de la Loi de finances rectificative (LFR) 2017, intervenue dans le cadre du Programme de relance économique (PRE) conclu avec le Fonds monétaire international (FMI).

Au cours de cette période, les dépenses du budget général ont atteint 945,8 milliards FCFA, soit un taux d’exécution de 51% par rapport à la LFR. Selon le ministère du Budget, ce niveau de dépenses est supérieur à celui observé sur la même période en 2016, qui était de 886,5 milliards FCFA. Le ministère indique par ailleurs que cette performance intègre également les règlements des instances des exercices antérieurs, pour 24,3 milliards FCFA.

A propos des recettes, le document indique qu’elles s’établissent à 1 193,5 milliards FCFA, soit un taux d’exécution de 70%. Un taux largement supérieur à celui de l’année antérieure, à la même période, qui était de 54%. Le ministère indique que ce résultat s’explique essentiellement par le relèvement des cours internationaux des matières premières, notamment le pétrole, dont les prix enregistrent une hausse de 42% par rapport à 2016. Ceci, malgré la baisse continue de la production.

Quant aux comptes spéciaux, le solde global reste négatif (-24,8 milliards FCFA), bien que l’encaissement des recettes soit resté quasiment en ligne avec les prévisions sous-jacentes à la LFR. Cependant, les dépenses demeurent élevées en raison principalement, d’une sous-évaluation des prévisions des recettes des comptes d’affectation spéciale (CAS) à savoir : les pensions et la promotion du sport.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 novembre 2018
Economie
madeleine-e-berre-et-le-fgis-en-mode-vrp-du-gabon-à-l’africa-forum-investment

Madeleine E. BERRE et le FGIS en mode VRP du Gabon à l’Africa Forum Investment

Du 7 au 8 novembre 2018, à Johannesburg en Afrique du Sud, le ministre de la Promotion des investissements et des Partenariats Publics-Privés, Madeleine E. BERRE et le Fonds gabonais...
Le 17 novembre 2018
Gouvernance
le-sénat-adopte-plusieurs-projets-de-loi

Le Sénat adopte plusieurs projets de loi

C’est une séance pépinière bien remplie, qu’a connu le Sénat gabonais le 15 novembre dernier, avec l’adoption de huit projets de loi. Durant cette séance présidée par Lucie Milebou-Mboussou (photo), la...
Le 17 novembre 2018
Gouvernance
le-ministère-de-l’economie-définit-une-feuille-de-route-pour-le-financement-de-l’etat

Le ministère de l’Economie définit une feuille de route pour le financement de l’Etat

Le colloque sur le financement de l’Etat gabonais et la promotion des valeurs du trésor organisé par la Direction générale de dette, sous l’égide du ministère de l’Economie, le 15...
Le 17 novembre 2018
Gouvernance
le-fmi-et-le-gouvernement-gabonais-parviennent-à-un-accord-pour-l’approbation-de-la-troisième-revue

Le FMI et le gouvernement gabonais parviennent à un accord pour l’approbation de la troisième revue

Au terme d’une semaine de consultations avec les autorités gabonaises, les services du Fonds monétaire international (FMI) ont rendu leur copie ce 16 novembre 2018, à la grande satisfaction des...