Le Collège de surveillance multilatérale de la CEMAC tient sa 36ème Session ordinaire à Malabo

Le Collège de surveillance multilatérale de la CEMAC tient sa 36ème Session ordinaire à Malabo

() - La salle du Conseil de la BEAC à Malabo, en Guinée équatoriale, abrite depuis ce 11 mars 2019, les travaux de la 36ème session du Collège de surveillance multilatérale de la CEMAC.

La cérémonie d’ouverture desdits travaux a été présidée par la Vice-présidente de la Commission de la CEMAC, Fatima Haram Acyl qui représentait le président de la Commission, le Pr. Daniel Ona Ondo.

Ces travaux avaient pour premier enjeu, de procéder à la validation du rapport intérimaire de la Surveillance multilatérale au titre de l’exercice 2018 et les perspectives pour 2019 et 2020. Ainsi, au cours de son allocution d’ouverture, Fatima Haram Acyl a réitéré l’importance de la validation de ce rapport intérimaire, qui, selon elle, «constitue un véritable instrument et levier de notre intégration économique et régionale».

Elle a, de ce fait, attiré l’attention des experts sur le développement des analyses effectuées dans le rapport soumis à leur examen. Ce d’autant plus que « notre sous-région a renoué avec la croissance en 2018 après deux années consécutives de récession et que les perspectives pour 2019-2020 sont aussi globalement favorables et ce grâce aux réformes entreprises par nos plus hautes autorités d’une part, au niveau régional dans le cadre du PREF-CEMAC et d’autre part, au niveau national dans le cadre des programmes de réformes économiques engagées par nos Etats respectifs notamment dans leurs engagements avec le FMI.», a-t-elle souligné.

Elle a néanmoins évoqué les importants défis auxquels la communauté reste confrontée, à savoir : une économie caractérisée par le secteur pétrolier d’où le besoin d’une plus grande diversification économique ; un climat d’affaire peu attractif pour les investisseurs ainsi que les questions récurrentes de sécurité que connaissent la plupart des Etats membres.

Au terme de son propos, elle a renouvelé ses vœux de succès aux travaux, et dans le même temps émis le souhait que la communauté maintienne son élan dans le cadre des actions engagées. Elle l’exhorte aussi à être réceptive aux nouvelles recommandations en matière de politiques économiques et financières pour faire face à ces défis.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 mai 2019
Formation
le-gouvernement-gabonais-revoit-les-conditions-d’attribution-des-bourses-d’études-dans-les-filières-techniques-et-professionnelles

Le gouvernement gabonais revoit les conditions d’attribution des bourses d’études dans les filières techniques et professionnelles

Entre autres projets abordés par le Conseil des ministres tenu ce 23 mai 2019, sous la présidence du chef de l’État, Ali Bongo, figurent en bonne place, les nouvelles modalités...
Le 24 mai 2019
Régulation
l’état-gabonais-renforce-les-missions-du-conseil-national-de-la-démocratie

L’État gabonais renforce les missions du Conseil national de la démocratie

« Les recommandations du dialogue politique d’Angondje seront transformées en textes législatifs », peut-on lire dans le communiqué final du conseil des ministres tenu à la présidence de la République du Gabon...
Le 24 mai 2019
Economie
l’état-gabonais-réorganise-la-direction-générale-de-la-dette

L’État gabonais réorganise la direction générale de la dette

Le conseil de ministre tenu le 23 mai dernier a décidé de réorganiser la politique économique et budgétaire de l’État. L’objectif est de mieux y intégrer l’activité du service de...
Le 24 mai 2019
Gouvernance
le-gouvernement-crée-un-office-des-sports-au-gabon

Le gouvernement crée un office des Sports au Gabon

Lors du conseil des ministres tenu le 23 mai 2019 au palais du bord de mer, le gouvernement a décidé de la création de l’Office national du développement du sport...