Indignation suite aux prévisions pessimistes de Fitch Solutions Macro Research, sur les perspectives du Gabon

Indignation suite aux prévisions pessimistes de Fitch Solutions Macro Research, sur les perspectives du Gabon

() - La récente publication de Fitch Solutions Macro Research sur les perspectives politiques peu rassurantes du Gabon, liées notamment aux réductions de dépenses publiques, mais également au retard dans la tenue des élections législatives, n’aura pas du tout été du goût, de la Direction générale de la dette (DGD).

Ainsi, au lendemain de celle-ci, le responsable de cette administration en charge de la dette du pays, Hugues Mbadinga Madiya, a tenu à apporter des éclairages sur la qualité de l’analyse développée par Fitch Solutions Macro Research.

Tout en exprimant son indignation sur la base des faits cités plus hauts dans sa publication, et qui, selon Fitch Solutions Macro Research laisse entrevoir le risque de troubles dans le pays au cours des prochains mois, le Directeur général de la dette a rappeler que, «malgré tous les commentaires qu’elle a occasionnés, cette publication ne constitue aucunement une dégradation de la note du Gabon par l’agence de notation Fitch Ratings».

L’autre élément surprenant de cette publication, de la part d’une structure de cette nature, c’est la qualité des analyses effectuées sur la situation sociopolitique du pays, indique Hugues Mbadinga Madiya. Car, poursuit-il, «en doutant de la capacité des autorités gabonaises à organiser les élections législatives, alors même que les opérations électorales ont débuté et qu’un calendrier précis a été publié par les autorités compétentes, Fitch Solutions s'est lourdement fourvoyé, mettant dangereusement en jeu sa propre crédibilité mais aussi - il faut bien l’admettre - celle de Fitch Ratings qui en est le propriétaire».

Pour le Directeur général de la Dette, « Fitch Solutions Macro Research a franchi la frontière pourtant très étanche qui sépare les organes professionnels et indépendants reconnus mondialement, des nombreux organes, groupes de travail ou think tank, désormais spécialisés dans l’afropessimisme et les analyses déterministes sur le continent noir».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...