Vera Songwe appelle les pays africains à créer « l’espace fiscal » pour tirer profit de Zone de libre-échange continentale

Vera Songwe appelle les pays africains à créer « l’espace fiscal » pour tirer profit de Zone de libre-échange continentale

() - La 51e séance de la Conférence des ministres de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) de l’ONU, s’est ouverte à Addis Abeba, depuis le 11 mai 2018.

Cette séance, qui se poursuivra jusqu’au 18 mai prochain, indique-t-on, «a pour but de faire progresser cette initiative ambitieuse visant à former un marché commun régional qui, pourrait faire passer le commerce intra-africain de 16 % à 52 % d’ici à 2022».

Les participants vont plancher notamment sur les moyens à mettre en œuvre pour faire de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA), un puissant outil de stimulation de l’industrialisation, de la diversification économique et du développement du continent.

Mais pour concrétiser ces ambitions et atteindre les objectifs de développement visés, Vera Songwe (photo), secrétaire exécutive de la CEA a décliné la feuille de route. Selon elle, «le continent devrait prendre des mesures audacieuses sur plusieurs fronts». A cet effet : « Nous devons exploiter la dynamique qui existe aujourd’hui, afin de mettre en œuvre l’accord et de réaliser son potentiel de manière à ce qu’il profite à l’Africain moyen », a-t-elle ajoutée.

Ainsi, selon Vera Songwe, l’action la plus importante et la plus urgente consiste à créer « l’espace fiscal » permettant de favoriser les investissements publics et privés, tout en assurant une diversification économique, en vue de créer des emplois.

Elle a cependant fait part de ses inquiétudes sur le fait que l’AfCFTA pourrait causer des pertes de recettes douanières conduisant à des ‘’trous’’ dans les budgets nationaux.

Pour minimiser ce handicap, elle a exhorté les gouvernements africains à revoir de manière plus large les politiques macroéconomiques, en particulier, les mesures fiscales, afin de s’assurer qu’elles permettent de tirer le meilleur profit de l’AfCFTA. « Nous devons accroître les recettes fiscales, améliorer l’efficacité de la gestion des dépenses publiques, lutter contre les flux financiers illicites et développer les financements privés pour les projets publics », a ajouté Vera Songwe.

Le 11 mai dernier, le Kenya et le Ghana ont remis les documents ratifiant le libre-échange continental à la Commission de l’Union africaine. Ils deviennent ainsi, les deux premiers pays à franchir ce pas.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 21 mai 2018
Formation
le-gabon-remporte-le-2ème-prix-du-concours-africa-code-hackathon-en-egypte

Le Gabon remporte le 2ème prix du concours Africa Code Hackathon en Egypte

Du 10 au 16 mai dernier, le Caire, la capitale égyptienne a abrité l’Africa Code Hackathon, une compétition avait pour objectif de renforcer les compétences des jeunes femmes, afin qu’elles...
Le 21 mai 2018
Services publics
emmanuel-issoze-ngondet-en-visite-d’inspection-sur-la-nationale-1

Emmanuel Issoze Ngondet en visite d’inspection sur la Nationale 1

Le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, a consacré la journée du 20 mai 2018, à une visite d’inspection de la Nationale 1, le principal axe routier du pays, quelques jours...
Le 21 mai 2018
Gouvernance
vaste-opération-d’assainissement-des-finances-publiques-en-vue-au-gabon

Vaste opération d’assainissement des finances publiques en vue au Gabon

Pendant 10 jours, le gouvernement gabonais sera en séminaire gouvernemental dans la banlieue du Cap Estérias, au Nord de Libreville. Ce Brainstorming gouvernemental réparti en six ateliers, a pour principaux...
Le 21 mai 2018
Gouvernance
emmanuel-issoze-ngondet-s’active-pour-l’organisation-des-élections-législatives

Emmanuel Issoze Ngondet s’active pour l’organisation des élections législatives

Dans la cadre de l’organisation des prochaines élections législatives, le PM, Emmanuel Issoze Ngondet (photo), vient de définir un programme de travail, afin d’accélérer le processus. Le 18 mai dernier, en...