L’ambassade de France lance un appel à projets pour la société civile et les collectivités décentralisées

L’ambassade de France lance un appel à projets pour la société civile et les collectivités décentralisées

() - Le fonds pour les projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca), dédiés au financement des initiatives de développement portées par la société civile et les collectivités décentralisées du Gabon, sera lancé par le service de coopération et d’action culturelle (Scac) de l’ambassade de France, à Libreville, dans quelques semaines.

Doté d’un budget de 120 millions de Fcfa, le fonds financera prioritairement les questions de droits fondamentaux des femmes et des enfants, à hauteur de 40% de l’enveloppe globale, 20% du montant seront affectés à l’insertion économique de la jeunesse et au développement local, tandis que le regroupement et la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise bénéficieront de 40% de tirages.

Le Scac a fixé le plancher des financements à 5,25 millions de Fcfa, tandis que le plafond doit être inférieur à 25 millions de Fcfa. Pour la moyenne, elle sera de 11,5 millions de Fcfa par projet.

«L’idée c’est de pouvoir proposer à chaque association un financement adapté à son histoire et sa capacité de gestion ; permettre à chaque groupement de grandir.», assurent les responsables du Scac.

Ce mécanisme de financement vient à la suite du Fonds social de développement, à travers lequel, signale Antonin Raoust, attaché de coopération au Scac, les acteurs de la société civile ont, entre 1994 et 2014, bénéficié de huit enveloppes leur ayant permis «de se regrouper et de mener à bien un certain nombre de projets ».

«Le Piscca est une deuxième phase qui va permettre à celles qui se sont construites, qui ont progressé, de prétendre à des financements toujours plus importants.», poursuit-il.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...
Le 23 février 2018
Santé
l’afrique-centrale-sera-bientôt-dotée-d’une-organisation-sous-régionale-de-la-santé

L’Afrique centrale sera bientôt dotée d’une Organisation sous-régionale de la santé

A la faveur d’une séance de travail ce 21 février 2018, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon, le Dr Conombo Kafondo Ghislaine et le Secrétaire...
Le 22 février 2018
Régulation
le-centre-gabonais-des-élections-sera-mis-en-place-avant-les-législatives-annoncées-pour-le-28-avril-prochain

Le Centre gabonais des élections sera mis en place avant les législatives annoncées pour le 28 avril prochain  

Contenue dans les résolutions du Dialogue politique d’Angondjé tenu entre mars et mai 2017, la mise en place du Centre gabonais des élections (CGE) en remplacement de la Commission électorale...