Le gouvernement déplore le nouveau mouvement de grève de l’intersyndicale des régies financières

Le gouvernement déplore le nouveau mouvement de grève de l’intersyndicale des régies financières

() - Alors que l’on croyait le dossier définitivement clos, l’intersyndicale des régies financières vient de lancer un nouveau mouvement de grève, sous prétexte que le gouvernement n’a pas respecté ses engagements.

Selon l’intersyndicale, il revenait au gouvernement de mettre en place, un Comité bipartite de suivi de la trêve sociale, entité censée discuter du mécanisme de gestion des primes, et de sortir un arrêté sur la Prime spécifique d’incitation à la performance (PSIP). Malheureusement, selon les syndicalistes ces dispositions n’ont pas été mises en œuvre.

En guise de réaction, le gouvernement s’est dit non seulement surpris de cette volte-face, alors que les deux parties ont signé un accord, mais aussi, indiqué que les motifs évoqués par les syndicalistes sont totalement faux. « Le gouvernement a bel et bien respecté le protocole de la trêve sociale que les syndicalistes sont en train de violer. Tout cela pour prétendre à une prime de performance qui ne se justifie aucunement dans la réalité. », a fait savoir le ministère du Budget et des Comptes publics.

Et de poursuivre : « Ledit comité a été bel et bien mis en place par un arrêté signé par les trois ministres concernés et cela dans le délai prévu. Il est en théorie en train de travailler puisque l’avant-projet de texte de l’arrêté sur la prime d’incitation à la performance a été communiqué à l’intersyndicale des régies financières. Toutefois, poursuit le gouvernement, les suggestions des syndicats sont encore attendues avant la présentation et la signature de l’arrêté. »

Les textes en vigueur stipulent que le gouvernement doit allouer 20% des ressources exceptionnelles à la PSIP. Or, la situation actuelle est que la totalité desdites ressources finance cette prime.

Le gouvernement précise par ailleurs qu’à la base, la PSIP n’est pas un droit, mais un mérite. Et dans le cas des régies financières, les critères de performance sur lesquels elle repose sont clairs : des recettes en hausse, un taux de recouvrement élevé, une meilleure qualité de service aux usagers… 

Autrement dit, le budget alloué à cette prime n’est donc pas fixe mais varie au gré de la performance de ses percepteurs. Face à cette attitude, le gouvernement s’interroge quant aux motivations réelles de l’intersyndicale, qui visiblement, serait en train « de faire baisser elle-même la prime qu’elle devrait toucher ».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 21 novembre 2017
Economie
entrepreneuriat-les-axes-de-la-relance-des-pme

Entrepreneuriat : les axes de la relance des PME

A l’issue de la célébration de la semaine nationale de l’entrepreneuriat qui s’est étendue dans les capitales provinciales cette année, le ministre des PME, Biendi Maganga Moussavou (photo), a présenté...
Le 21 novembre 2017
Economie
importations-de-ciment-le-gouvernement-apporte-des-précisions

Importations de ciment : Le gouvernement apporte des précisions

Dans la dernière note de conjoncture du ministère de l’Economie sur le comportement de l’économie nationale sur les six premiers mois de l’exercice en cours, il ressort que la production...
Le 21 novembre 2017
Formation
olam-gabon-livre-la-première-cuvée-des-lauréats-de-ses-programmes-de-formation

Olam Gabon livre la première cuvée des lauréats de ses programmes de formation

Dans le cadre de ses programmes de formation, le groupe Olam Gabon vient de livrer sa première cuvée de lauréats de ses programmes ‘’Management Talent’’ et ‘’Cadetship’’ pour le monde...
Le 20 novembre 2017
Economie
la-douane-opère-une-saisie-de-marchandises-de-103-milliard

La Douane opère une saisie de marchandises de 1,03 milliard

La vaste opération coup de poing lancée par le directeur de cabinet du président de la République afin d’améliorer les recettes douanières et lutter contre la fraude aux frontières, commence...