Selon le ministre de l’Economie, la suppression de 11 agences gouvernementales va générer des économies de 3,5 milliards Fcfa

Selon le ministre de l’Economie, la suppression de 11 agences gouvernementales va générer des économies de 3,5 milliards Fcfa

() - C’est en conseil des ministres le 16 novembre 2018 que le gouvernement, sur proposition de la Task Force sur les finances publiques mise en place par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, a décidé de mettre un terme au fonctionnement de 11 agences gouvernementales.

Pour sortir ces administrations du circuit, les autorités se sont appuyées sur des critères portant sur la nature juridique, la cohérence externe à savoir le niveau de chevauchement des missions entre l’agence, les opérateurs et les services centraux ; la viabilité financière et l’efficacité.

«Le coût budgétaire annuel global de la dizaine d’agences supprimées est évalué à près de 3,5 milliards Fcfa. Pour tout vous dire, le gouvernement est pleinement conscient de la nécessité d’aller au-delà de ces 11 agences supprimées.», explique le ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga (photo) dans les colonnes du quotidien pro gouvernemental L’Union.

D’après lui, le gouvernement entend faire les choses dans le bon ordre pour s’assurer de l’efficacité des mesures de réformes mises en œuvre, question de ne pas confondre vitesse et précipitation dans la suppression des activités des agences encore en activité et dont l’existence crée des doublons dans l’action publique.

Pour ce qui est du destin du personnel employé dans ces administrations, le ministre de l’Economie rappelle que ces derniers étaient en grande partie des agents publics en détachement.

«Le traitement des situations des personnels relevant du statut de droit privé fait actuellement l’objet d’une attention particulière au niveau du gouvernement.», rassure le ministre.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...