En 20 ans d’existence, le Sénat gabonais se félicite d’avoir adopté plus de 500 textes de loi

En 20 ans d’existence, le Sénat gabonais se félicite d’avoir adopté plus de 500 textes de loi

() - En ce mois de mars où le Sénat célèbre son vingtième anniversaire, Lucie Milebou Aubusson (photo), le président de la Chambre haute, présente, sur la toile, le bilan de l’institution. « Au terme de ses vingt ans, nous pouvons réaffirmer que le Sénat joue dignement sa partition dans le paysage parlementaire gabonais par l’adoption des lois. A ce jour, plus de cinq cents textes de loi ont été examinés et adoptés par les vénérables sénateurs », se félicite Mme Milebou Aubusson.

Elle ajoute que, concernant le contrôle de l’action gouvernementale, le Sénat procède régulièrement aux questions écrites et orales, aux interpellations, aux missions d’enquêtes et d’informations parlementaires.

L’histoire du Sénat a commencé en 1990. A la suite des débats autour de la question, c’est finalement le 10 mars 1997 que la Chambre haute du parlement gabonais a vu le jour, avec pour mission, entre autres, de servir d’interface entre l’exécutif et les collectivités locales. Pour les responsables politiques de l’époque, en tête desquels, feu le président Omar Bongo Ondimba, la création du Sénat répondait à la nécessité d’adapter la constitution gabonaise à l’évolution de la vie politique nationale et de mobiliser davantage les énergies de la nation face aux défis multiples du moment et ceux à venir. Et depuis 20 ans, l’expérience du bicaméralisme au Gabon se poursuit.

S.A

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 28 mars 2017
Gouvernance
le-gouvernement-prêt-à-dialoguer-avec-la-plateforme-syndicale-bloc-de-la-première-seconde

Le gouvernement prêt à dialoguer avec la plateforme syndicale « Bloc de la première seconde »

Ali Bongo Ondimba, le chef de l'Etat, a reçu le 27 mars les organisations syndicales favorables au Dialogue national politique qui s’ouvre ce jour, réunies au sein de la plateforme...
Le 28 mars 2017
Gouvernance
la-banque-mondiale-débloque-500-000-$-pour-la-surveillance-des-industries-extractives-en-afrique-francophone

La Banque mondiale débloque 500 000 $ pour la surveillance des industries extractives en Afrique francophone

Le Conseil régional de formation des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (Crefiaf) basé au Cameroun depuis 1997, vient de recevoir un don de 500 000...
Le 27 mars 2017
Sécurité
la-beac-dénonce-les-transferts-via-le-mobile-money-en-dehors-de-la-zone-cemac

La Beac dénonce les transferts via le Mobile Money en dehors de la zone Cemac

Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), s’est exprimé sur les transferts d’argent via le Mobile Money au sein de la Commaunuté économique...
Le 27 mars 2017
Economie
le-gabon-n’adhèrera-pas-à-l’ape-intérimaire-signé-par-le-cameroun

Le Gabon n’adhèrera pas à l’APE intérimaire signé par le Cameroun

Les Accords de partenariat économique entre la Cemac et l’Union européenne se sont invités aux débats organisés au siège du Medef, en France, lors de la tournée économique du Premier...