Lutte contre la corruption : le Gabon à l’honneur à Vienne

Dieudonné Odounga Awassi, président de la CNLCEI (à gauche) Dieudonné Odounga Awassi, président de la CNLCEI (à gauche)

A la faveur de la résolution sur «la promotion des mesures préventives de la corruption» et de la «suite de la Déclaration de Marrakech sur la prévention de la corruption», défendues par la France et le Maroc à la 7ème session de la Conférence des Etats parties à  la Convention des Nations Unies contre la corruption, tenue à Vienne, en Autriche, le Gabon a proposé des amendements à ces textes qui ont été retenus par l’assemblée des experts.

Cette activité des autorités gabonaises représentées à cette réunion par la Commission nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite (CNLCEI), permet ainsi au pays de parrainer la résolution en plénière à cause de sa conformité avec l’esprit et la lettre des réunions du Forum du pétrole, et de l’énergie contre la corruption dont le premier round s’est tenu à Libreville au mois d’octobre dernier, en présence de l’Union pétrolière gabonaise, des membres du Forum et des administrations gabonaises.

Le texte amendé par le Gabon vient ainsi renforcer l’engagement et la mise en œuvre des partenariats public-privé dans les mesures préventives de lutte contre la corruption. Car, lors du Forum, le Gabon a proposé un renforcement de l’article 39 de la Convention de Mérida.

Les conclusions de cette réunion, selon la CNLCEI, font ressortir des aspects liés à la restriction des transactions douteuses et qui ouvrent la voie à la corruption.

Les résolutions proposées par le Gabon visent ainsi «la réduction du paiement cash dans les transactions financières entre les secteurs privé et public, la formulation par un arrêté ministériel du travail extralégal dans les opérations douanières en milieu pétrolier, la mise en place d’une médiation d’Etat via la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite dans les conflits opposant les entreprises à l’administration publique».

SeM

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...
Le 23 février 2018
Santé
l’afrique-centrale-sera-bientôt-dotée-d’une-organisation-sous-régionale-de-la-santé

L’Afrique centrale sera bientôt dotée d’une Organisation sous-régionale de la santé

A la faveur d’une séance de travail ce 21 février 2018, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon, le Dr Conombo Kafondo Ghislaine et le Secrétaire...
Le 22 février 2018
Régulation
le-centre-gabonais-des-élections-sera-mis-en-place-avant-les-législatives-annoncées-pour-le-28-avril-prochain

Le Centre gabonais des élections sera mis en place avant les législatives annoncées pour le 28 avril prochain  

Contenue dans les résolutions du Dialogue politique d’Angondjé tenu entre mars et mai 2017, la mise en place du Centre gabonais des élections (CGE) en remplacement de la Commission électorale...