Lutte contre la corruption : le Gabon à l’honneur à Vienne

Dieudonné Odounga Awassi, président de la CNLCEI (à gauche) Dieudonné Odounga Awassi, président de la CNLCEI (à gauche)

A la faveur de la résolution sur «la promotion des mesures préventives de la corruption» et de la «suite de la Déclaration de Marrakech sur la prévention de la corruption», défendues par la France et le Maroc à la 7ème session de la Conférence des Etats parties à  la Convention des Nations Unies contre la corruption, tenue à Vienne, en Autriche, le Gabon a proposé des amendements à ces textes qui ont été retenus par l’assemblée des experts.

Cette activité des autorités gabonaises représentées à cette réunion par la Commission nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite (CNLCEI), permet ainsi au pays de parrainer la résolution en plénière à cause de sa conformité avec l’esprit et la lettre des réunions du Forum du pétrole, et de l’énergie contre la corruption dont le premier round s’est tenu à Libreville au mois d’octobre dernier, en présence de l’Union pétrolière gabonaise, des membres du Forum et des administrations gabonaises.

Le texte amendé par le Gabon vient ainsi renforcer l’engagement et la mise en œuvre des partenariats public-privé dans les mesures préventives de lutte contre la corruption. Car, lors du Forum, le Gabon a proposé un renforcement de l’article 39 de la Convention de Mérida.

Les conclusions de cette réunion, selon la CNLCEI, font ressortir des aspects liés à la restriction des transactions douteuses et qui ouvrent la voie à la corruption.

Les résolutions proposées par le Gabon visent ainsi «la réduction du paiement cash dans les transactions financières entre les secteurs privé et public, la formulation par un arrêté ministériel du travail extralégal dans les opérations douanières en milieu pétrolier, la mise en place d’une médiation d’Etat via la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite dans les conflits opposant les entreprises à l’administration publique».

SeM

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...