Jean-Fidèle Otandault soumet les projets de Loi de finances 2018 et de règlement pour la gestion 2016, à l’appréciation des sénateurs

Jean-Fidèle Otandault soumet les projets de Loi de finances 2018 et de règlement pour la gestion 2016, à l’appréciation des sénateurs

() - Conformément au circuit budgétaire en vigueur au Gabon, les projets de Loi de Finances 2018 et de Règlement pour la gestion 2016, ont été présentés au Sénat, par le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault (photo), ce 12 décembre 2017, après leur adoption par l’Assemblée nationale.

Dans son exposé, Jean-Fidèle Otandault a indiqué que les prévisions du cadrage macroéconomique et budgétaire affichent des opérations budgétaires et de trésorerie, équilibrées en ressources et en charges, à 2 688,8 milliards FCfa en 2018, contre 2 860 milliards FCfa dans la loi de finances rectificative 2017, soit une diminution de 171,2 milliards FCfa.

Dans ce cadre, ledit projet de Loi de finances s’inscrit dans la continuité et l’approfondissement de l’ensemble des actions initiées dans le collectif budgétaire de 2017.

Dans ce contexte, en matière de politique budgétaire, il donne la priorité en matière de politique budgétaire au renforcement de la viabilité des finances publiques avec la poursuite de l’effort de mobilisation des recettes fiscales et douanières, la maitrise et l’assainissement des dépenses publiques et l’approfondissement des dispositions de la nouvelle gouvernance financière.

Et en matière de politique sectorielle, l’accent est mis sur la diversification des sources de croissance, le renforcement de la politique de développement des infrastructures, la promotion et le développement du capital humain ainsi que le maintien des efforts dans le domaine de la santé et dans la protection des couches vulnérables.

Pour plus d’efficience

Le Projet de loi de règlement 2016 (PLR 2016), quant à lui, réitère tout simplement la volonté du gouvernement, d’assainir les finances publiques et de respecter l’orthodoxie financière. Son exécution, dans un contexte marqué par des difficultés économiques au niveau mondial et national, n’a pas annihilé les efforts des autorités pour parvenir à plus d’efficience.

De manière précise, l’accent a surtout été mis sur les efforts de réduction du train de vie de l’Etat. Car, arrêtée en équilibre à 2 626,01 milliards FCfa, la loi de Finances 2016 a connu une baisse de 24,6 milliards FCfa, par rapport au niveau des ressources et des charges prévues dans la loi de Finances rectificative 2015.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 27 avril 2018
Justice
opération-mamba-blaise-wada-s’en-tire-avec-20-ans-de-prison-ferme-et-l’ensemble-de-ses-biens-confisqués

Opération « Mamba » : Blaise Wada s’en tire avec 20 ans de prison ferme et l’ensemble de ses biens confisqués

La Cour criminelle spéciale (CCS) de Libreville a rendu son verdict dans l’affaire opposant Blaise Wada, ancien coordinateur général de l’Unité de coordination des études et des travaux (Ucet), à...
Le 26 avril 2018
Economie
la-bad-a-injecté-328-milliards-fcfa-dans-le-plan-de-relance-économique-du-gabon-en-2017

La BAD a injecté 328 milliards Fcfa dans le Plan de relance économique du Gabon en 2017

La géographie des contributeurs au plan de relance de l’économie du Gabon révèle que la Banque africaine de développement (BAD) aura été en 2017, lors de la première revue du...
Le 26 avril 2018
Gouvernance
les-activités-liées-au-terrorisme-ont-représenté-465-milliards-de-dollars-en-2017

Les activités liées au terrorisme ont représenté 465 milliards de dollars en 2017

La Conférence de lutte contre le terrorisme et le financement de Daech et de Al Qaïda qui se tient à Paris en France depuis le 26 avril, a donné à...
Le 26 avril 2018
Economie
carlos-lopès-et-abdourahmane-sarr-s’invitent-au-débat-sur-le-franc-cfa

Carlos Lopès et Abdourahmane Sarr s’invitent au débat sur le Franc CFA

Après les propositions de Dominique Strauss-Kahn sur la réforme du Franc Cfa, l’ancien secrétaire de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, et le Sénégalais Abdourahmane Sarr (photo), ancien...