Brice Laccruche Alihanga ouvre les dossiers des agences publiques

Brice Laccruche Alihanga ouvre les dossiers des agences publiques

() - Dans le cadre de l’évaluation du travail des agences publiques, et pour un meilleur suivi et contrôle de leur fonctionnement, le nouveau directeur de cabinet du président de la République, (Dircab) Brice Laccruche Alihanga (photo) vient d’initier une série d’entretiens avec les directeurs généraux de ces administrations.

Le bal a été ouvert le 13 octobre dernier, par le directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF). Si selon certaines sources, il était question pour le patron de l’ANINF de rendre compte à sa hiérarchie, l’entretien a également porté sur la mise en place d’un nouveau modèle de gouvernance. Lequel, selon le DG de l’ANINF, Alex Bernard Bongo Ondimba, consiste pour l’agence à être audité, contrôlé sur les différents projets dont il est porteur, pour mesurer le niveau des réalisations.

«Il s’agit de façon globale de mesurer le niveau des difficultés rencontrées et faire des perspectives.», a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’il «était également  question de transmettre un certain nombre de documents qui nous ont été demandé. Nous devons les fournir dans les prochaines semaines pour qu’ensemble nous élaborions un plan d’action sur les 2 ou 3 prochaines années en ce qui concerne la construction des infrastructures numériques, la mise en œuvre des applications, et surtout la sécurisation de tout ce réseau que nous ambitionnons faire pour permettre à l’administration gabonaise d’être modernisée».

Avec l’ouverture de ces dossiers, l’on peut aisément s’imaginer que le nouveau Dircab est inéluctablement en train d’implémenter sa méthode. D’où cette déclaration, « Il n'est plus question qu'un responsable travaille de manière isolée, sans rendre compte à sa hiérarchie.» 

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...