Ali Bongo prend sept mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des populations  

Ali Bongo prend sept mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des populations  

() - A la faveur du Conseil des ministres tenu ce 17 mai 2018, sous sa présidence, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a une fois de plus engagé le gouvernement dans le combat pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cet exercice présidentiel qui s’est apparenté comme un nouveau coup de fouet pour la relance de la machine économique, a été suivi de plusieurs et importantes mesures. Lesquelles mesures dans leur ensemble, amènent le gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de la satisfaction des attentes des populations.

La feuille de route prescrite à cet effet, vise en premier lieu, un meilleur assainissement et une gestion améliorée des finances publiques. Elle recommande également aux membres du gouvernement d’assumer leurs responsabilités afin de garantir le développement du pays, en tenant compte des préalables qui leur ont été communiqués pour guider leur action ministérielle.

Il s’agit de :

1- La mise à plat du système de Budgétisation par objectif de programme (BOP) ;

2- La redéfinition des missions et du périmètre d’actions des agences ainsi que leur rationalisation. A cet effet, l’action des agences publiques doit être à la fois plus pertinente et plus efficace ;

3- La réduction de la masse salariale dans la fonction publique ;

4- Une revue complète de la dette pour en garantir la soutenabilité et surtout une gestion optimale ;

5- Une plus grande rationalisation et une meilleure priorisation des investissements ;

6- La préservation des acquis sociaux et surtout la mise en œuvre, dans les plus brefs délais, des engagements du président de la République annoncés lors de son adresse à la nation le 31 Décembre 2017 sont des impératifs ;

7- Enfin, la remise à plat du code des impôts afin de le rendre plus dynamique et attractif.

Selon le Conseil des ministres, ce sont différents points énoncés qui devraient former un dispositif cohérent en vue d’aboutir à des décisions et à des mesures plus fortes en faveur des populations.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 16 novembre 2018
Gouvernance
400-fournisseurs-et-experts-en-observation-de-la-terre-se-donnent-rendez-vous-à-libreville-le-19-novembre

400 fournisseurs et experts en Observation de la Terre se donnent rendez vous à Libreville le 19 novembre

Le 1er Forum Continental du programme GMES et Afrique se déroulera à Libreville du 19 au 23 novembre, organisé par la Commission de l'Union Africaine et l'Etat gabonais. Il aura pour...
Le 16 novembre 2018
Gouvernance
la-caisse-des-dépôts-et-consignations-à-l’école-de-la-cdg-du-maroc

La Caisse des dépôts et consignations à l’école de la CDG du Maroc

Pour la deuxième édition du séminaire international CDG pour l’Afrique, organisé par la Caisse de dépôt et de gestion du Maroc, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) se met...
Le 16 novembre 2018
Gouvernance
l’afrique-centrale-planche-sur-la-modernisation-de-ses-services-hydrométéorologiques

L’Afrique centrale planche sur la modernisation de ses services hydrométéorologiques

Ce 16 novembre 2018, à Libreville, la capitale gabonaise, s’achèvera le premier Forum hydrométéorologique d’Afrique centrale, dont les travaux ont débuté le 14 novembre. Organisé par le Secrétariat général de la...
Le 16 novembre 2018
Gouvernance
dette-intérieure-le-gouvernement-en-quête-de-stratégies-pour-régler-son-ardoise

Dette intérieure : le gouvernement en quête de stratégies pour régler son ardoise

Selon Hugues Mbadinga, directeur général de la dette, à cause de la dégradation de l’environnement économique local et sous-régional, «les outils existants prévus par les lois nationales ou les règlements...