Le Gabon veut porter le délai de création d’une entreprise à 2 jours

Le Gabon veut porter le délai de création d’une entreprise à 2 jours

() - A la faveur de la cérémonie de clôture d’un atelier de renforcement des capacités des agents de l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI) le 15 décembre dernier, la directrice générale, Nina Abouna (photo), a annoncé l’ouverture d’un guichet unique pour les investisseurs, au mois de janvier 2018.

Ce guichet unique qui est une émanation des décisions du Haut conseil de l’investissement tenu le 7 mars 2017, à Libreville, aura pour mission de délivrer des agréments dans des durées très réduites, pour la création d’une entreprise au Gabon.

De l’avis de Nina Abouna, il sera en réalité un regroupement de plusieurs services qui accorderont des facilités aux investissements. On y retrouvera par exemple les services des impôts, du Conseil gabonais des chargeurs, de la Caisse nationale de sécurité sociale, des greffiers, des notaires, de l’économie forestière, de l’urbanisme et bien d’autres. Tous les autres manuels de procédures en vigueur au Gabon rappelant les critères d’éligibilité pour investir y seront également disponibles.

En prélude au démarrage des activités de ce guichet unique, l’ANPI a outillé 80 de ses agents et d’autres administrations partenaires de ce nouvel outil, sur les mécanismes devant leur permettre de guider et de mieux accompagner les investisseurs.

Cette phase qualifiée d’opérationnalisation de l’ANPI, par Nina Abouna, permettra ainsi aux personnels, d’intervenir avec beaucoup plus d’efficacité au sein de cette nouvelle institution.

Faut-il le rappeler, cette initiative s’inscrit dans le cadre des missions qui incombent à l’ANPI-Gabon. En effet, son rôle est de promouvoir la diversification des investissements pour la croissance inclusive du pays. En outre, sa vision reste d’être le partenaire de l’investissement et du business avec pour leitmotiv de figurer dans le classement des dix pays réformateurs dans le prochain rapport Doing Business, de doubler le taux actuel d’IDE au Gabon et enfin, d’être le premier pays créateur de startup dans la sous-région.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...