Le gouvernement compte faire un gain de 20 milliards de FCfa par an, avec la maîtrise de la masse salariale

Le gouvernement compte faire un gain de 20 milliards de FCfa par an, avec la maîtrise de la masse salariale

() - Pour la relance de l’économie, le gouvernement gabonais indique qu’il va procéder, sur la période 2017-2019, à une série de réformes afin d’améliorer la maîtrise de la dépense liée à la masse salariale.

Selon le ministre de la Fonction publique, de la réforme du service public chargé de la Réforme de l’Etat, Jean-Marie Ogandaga (photo), il s’agit entre autres «du gel des recrutements de fonctionnaires en dehors des secteurs de services publics prioritaires (éducation, santé) ; de la mise à la retraite systématique des 1 200 agents et des contractuels ayant atteint l’âge limite ; de l'assainissement du fichier de la solde notamment par l’éradication des situations de double solde et des emplois non conformes aux règles de recrutement fixées par le statut général de la fonction publique».

Il est également prévu « l'audit de la perception de la prime de logement et de l'indemnité de transport ; le plafonnement/encadrement des salaires des dirigeants et mandataires sociaux de structures publiques ; l'encadrement des fonctions de cabinet ainsi que l'identification des agents en position de mise à disposition avec solde».

Par ailleurs, toujours dans le cadre de cette réforme, le gouvernement prévoit réactiver le dispositif de départs volontaires des fonctionnaires après avoir repensé le modèle économique du processus, en vue de s’assurer de son efficacité.

S'agissant de la Main d'œuvre non permanente (MONP), les recommandations du contrôle d'Etat seront mises en œuvre pour une meilleure gestion de cette catégorie d'agents du secteur public.

De l’avis de M. Ogandaga, toutes ces mesures devraient se traduire en année pleine par un gain de l'ordre de 20 milliards de FCfa.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 juillet 2018
Gouvernance
l’afrique-centrale-n’a-pas-su-tirer-profit-de-sa-dynamique-de-croissance-robuste-enclenchée-depuis-les-années-2000

L’Afrique centrale n’a pas su tirer profit de sa dynamique de croissance robuste enclenchée depuis les années 2000

Dans leur première édition du rapport portant sur la dynamique du développement en Afrique 2018 publié récemment, l’Union africaine et le Centre de développement de l’OCDE viennent de passer en...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-nouveau-document-stratégique-pour-l’intégration-régionale-en-afrique-centrale-bientôt-disponible

Le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale bientôt disponible

Préparé par la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale (DSIR...
Le 17 juillet 2018
Justice
l’onep-accuse-total-gabon-d’utiliser-la-main-d’œuvre-externe-et-porte-plainte

L’ONEP accuse Total Gabon d’utiliser la main-d’œuvre externe et porte plainte

Après avoir lancé un mouvement de grève le 9 juillet dernier, les employés de Total Gabon ont porté plainte contre leur employeur via le puissant syndicat pétrolier gabonais ONEP, au...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-gouvernement-fait-le-point-des-mesures-de-redressement-des-finances-publiques

Le gouvernement fait le point des mesures de redressement des finances publiques

Au cours d’un Conseil interministériel présidé par le premier ministre le 16 juillet 2018 à Libreville, Emmanuel Issoze Ngondet a fait le point des mesures gouvernementales prises en Conseil des...