L’Etat gabonais plafonne le montant de ses émissions des titres publics à 148 milliards FCFA au 4e trimestre 2018

L’Etat gabonais plafonne le montant de ses émissions des titres publics à 148 milliards FCFA au 4e trimestre 2018

() - Le calendrier des émissions des titres publiques par adjudication de l’Etat gabonais a été communiqué le 27 septembre dernier par le directeur général de la comptabilité publique et du Trésor, Sosthène Ossoungou Ndibangoye (photo).

Selon les termes du dudit communiqué, pour le compte du quatrième trimestre de l’année en cours, les emprunts de l’Etat gabonais, à travers les Bons du trésor assimilables (BTA) et les Obligations du trésor assimilables (OTA), s’élèveront au maximum, à 148 milliards FCFA.

La répartition établie par la Direction des opérations monétaires et financières indique que les Bons du trésor par adjudication, s’élèveront à 118 milliards FCFA, tandis que les Obligations du trésor assimilables tourneront entre 22,5 et 30 milliards FCFA. A travers les BTA, l’Etat sollicitera le marché de la BEAC, au cours de ce mois d’octobre pour 56, 5 milliards FCFA, 55, 5 milliards FCFA pour le mois de novembre et 6 milliards FCFA, pour le mois de décembre 2018.

Quant aux OTA, ils varieront entre 7 500 et 10 000 milliards FCFA chaque mois, à compter de ce mois d’octobre jusqu’à décembre 2018.

Pour rappel, c’est depuis le 8 mai 2013 que le Gabon est entré dans ce marché des titres publics émis par adjudication, organisé par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Ce marché constitue un cadre alternatif permettant aux Etats de mobiliser des ressources pour la couverture de leurs besoins de financement, après la suppression progressive des avances de la BEAC.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 janvier 2019
Gouvernance
julien-nkoghe-bekalé-prescrit-lefficacité-budgétaire-lexécution-des-projets-et-la-conduite-de-laction-collective-au-gouvernement

Julien Nkoghe Bekalé prescrit l'efficacité budgétaire, l'exécution des projets et la conduite de l'action collective au gouvernement

Comme il fallait s’y attendre, pour son tout premier conseil interministériel présidé ce 22 janvier 2019, le PM Julien Nkoghe Bekalé (photo) a décliné sa feuille de route au gouvernement. Outre...
Le 23 janvier 2019
Gouvernance
l’optimisation-de-la-gestion-des-investissements-publics-au-cœur-d’un-séminaire-interrégional-à-libreville

L’optimisation de la gestion des investissements publics au cœur d’un séminaire interrégional à Libreville

Les centres régionaux d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique centrale (Afritac centre) et de l’Ouest (Afritac Ouest), organisent conjointement un séminaire interrégional sur le thème « Optimiser la gestion...
Le 23 janvier 2019
Régulation
les-infrastructures-routières-constituent-la-priorité-du-nouveau-premier-ministre

Les infrastructures routières constituent la priorité du nouveau Premier ministre

Parce que la route joue un rôle très important dans le développement socio-économique d’un pays, Julien Nkoghe Bekale entend faire de celle-ci la priorité de son gouvernement. Aussi, a-t-il effectué une...
Le 23 janvier 2019
Economie
la-zone-de-nkok-veut-vendre-ses-produits-dans-le-marché-commun-cemac-ceeac

La zone de Nkok veut vendre ses produits dans le marché commun Cemac/CEEAC

Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a organisé une séance de travail avec les opérateurs de la zone économique spéciale de Nkok sur les méthodes...