Le FMI se montre préoccupé par la situation économique du Gabon

Le FMI se montre préoccupé par la situation économique du Gabon
Tags:

() - Au terme d’une récente mission au Gabon, la délégation du Fonds monétaire international conduite par Alex Segura-Ubiergo, s’est dite préoccupée par la situation économique du Gabon.

Lors de sa déclaration au terme de la mission, Alex Segura-Ubiergo a fait savoir que le déficit budgétaire global a baissé d'environ 3 % du PIB, globalement en ligne avec les projections du programme. Et que cela a contribué à contenir la dette publique - y compris les arriérés intérieurs - à environ 63 % du PIB.

Dans le cadre de la composition de l'ajustement, le FMI indique qu’elle a été peu optimale ce, du fait, elle a reposé sur une forte baisse des investissements publics et que cette situation peut avoir un impact négatif sur la croissance.

En outre, poursuit Alex Segura-Ubiergo, «les progrès ont été insuffisants pour contenir les dépenses courantes (salaires et traitements, transferts, subventions et comptes spéciaux) et les recettes non pétrolières ont été faibles. En outre, les progrès réalisés pour éliminer les arriérés intérieurs et extérieurs ont également été plus lents qu’attendus, et que de nombreuses réformes structurelles importantes ont été retardées ou n'ont pas été mises en œuvre comme prévu».

Face à ce diagnostic, les autorités ont reconnu la nécessité d'accélérer la mise en œuvre du programme et convenu de mettre en œuvre des mesures décisives dans le cadre de la loi de finances rectificative 2018.

Malgré ce bilan de santé peu reluisant, la mission du FMI a néanmoins noté que les efforts inclus dans le projet de loi de finances rectificative pour réduire la masse salariale, contribueront à alléger les pressions de trésorerie et à placer les finances publiques sur une trajectoire soutenable.

Elle a également noté que des mesures visant à renforcer la mobilisation des recettes, ainsi que des réductions supplémentaires du niveau total des dépenses, seront nécessaires, tout en veillant à ce que les dépenses sociales soient correctement protégées.

Et qu’une plus grande rigueur sera également nécessaire dans l'exécution du budget et la gestion de la trésorerie, pour remédier au problème récurrent d’accumulation d’arriérés extérieurs, qui nuit à la crédibilité internationale et à la solvabilité du pays.

De leur côté, les autorités gabonaises ont indiqué leur intention de faire progresser un ensemble de réformes décisives pour mobiliser des recettes non pétrolières supplémentaires, contenir les dépenses publiques, améliorer la transparence et l'efficacité du budget, protéger les dépenses sociales en faveur des groupes les plus vulnérables de la population, et améliorer la gestion de la trésorerie afin d’éviter une nouvelle accumulation d'arriérés intérieurs et extérieurs.

L’on indique enfin que les discussions se poursuivront dans les prochains jours pour finaliser un ensemble de mesures économiques et de réformes qui pourraient être présentées au Conseil d'administration du FMI avant la fin du mois de juillet 2018.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...