A Libreville, Owendo et Akanda, les prix ont connu une augmentation de 3,4%, au premier trimestre 2018

A Libreville, Owendo et Akanda, les prix ont connu une augmentation de 3,4%, au premier trimestre 2018

() - Au Gabon, les tensions inflationnistes sont restées persistantes au premier trimestre 2018, comme tout au long de l’année 2017, selon la note de conjoncture du ministère de l’Economie.

En effet, l’indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des ménages de Libreville, Owendo et Akanda, a progressé de 2,7%, au premier trimestre, contre 3,3% sur la même période, l’année précédente. En glissement annuel, les prix ont augmenté de 3,4%.

Le taux d’inflation au premier trimestre 2018 s’explique principalement par la hausse des prix dans les fonctions suivantes : logement, eau, gaz, électricité (+2,9%), transports (+4,6%), communications (+13,7%) et enseignement (+35,2%).

La hausse des prix des transports résulte notamment de la baisse de l’offre de transport en commun urbain, engendrée par les opérations de contrôles de la mairie sur les documents de transport des taxis et autres types de transport, et de la hausse de prix des carburants à la pompe (+19,1% le litre de gasoil et de +2,5% le litre d’essence) entre janvier et mars 2018. Cela, suite à l’application du mécanisme d’indexation des prix des produits pétroliers sur le marché local par rapport aux fluctuations sur le marché international.

La forte hausse des prix de la fonction enseignement s’explique par l’augmentation des frais d’inscription dans les établissements secondaires et supérieurs, par rapport à 2017.

En revanche, la quasi-stagnation des prix des produits alimentaires (+0,3%) découle du renforcement du contrôle des mesures de lutte contre la vie chère, en dépit des hausses des prix des produits importés de cette fonction, notamment : pains et céréales (+0,6%) et lait, fromage et œufs (+3,4%).

Par conséquent, au premier trimestre 2018, l’inflation hors alimentation a affiché un taux de 4,0% contre 5,1%, en 2017, à la même période.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 15 octobre 2018
Gouvernance
la-ceeac-et-l’unoca-se-félicitent-de-l’excellence-de-leur-coopération

La CEEAC et l’UNOCA se félicitent de l’excellence de leur coopération

Le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), Ahmad Allam-mi et le Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, chef du Bureau régional des Nations...
Le 14 octobre 2018
Economie
les-prix-à-la-consommation-augmentent-sensiblement-sur-les-six-premiers-mois-de-l’année

Les prix à la consommation augmentent sensiblement sur les six premiers mois de l’année

Au premier trimestre de l’année en cours, l’Indice harmonisé des prix à la consommation laissait apparaître une évolution des prix à la consommation de 2,7%. Cette hausse s’est envolée au...
Le 14 octobre 2018
Gouvernance
wwf-salue-la-mesure-portant-certification-des-concessions-forestières-au-gabon

WWF salue la mesure portant certification des concessions forestières au Gabon

L’exigence de certification forestière faite par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le 26 septembre dernier aux compagnies forestières, est vivement saluée par les institutions internationales de défense...
Le 14 octobre 2018
Economie
la-beac-la-france-et-le-fmi-plaident-pour-une-suppression-des-exonérations-fiscales-en-zone-cemac

La BEAC, la France et le FMI plaident pour une suppression des exonérations fiscales en zone CEMAC

Le gouverneur de la BEAC et le président du comité ministériel de l’Union monétaire d’Afrique centrale ont défendu l’idée d’une suppression des exonérations fiscales par les pays membres de cette...