Grâce au nouveau code des hydrocarbures, de nouvelles sociétés pétrolières vont s’installer au Gabon

Grâce au nouveau code des hydrocarbures, de nouvelles sociétés pétrolières vont s’installer au Gabon

() - Pascal Houangni Ambouroue (photo), ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, dans un entretien accordé au quotidien pro gouvernemental L’Union, a dressé le panorama des avantages du nouveau code des hydrocarbures ainsi que les innovations qu’il renferme.

Il s'est aussi appesanti sur le regain d'attractivité du secteur pétrolier gabonais suite à l'adoption du nouveau code dont la promulgation est attendue très prochainement. Car, affirme-t-il, les investisseurs de la filière bénéficieront des facilités et des incitations fiscales et de la flexibilité en ce qui concerne l’exploration.

«Les nouveaux termes prévus par le projet de loi que nous avons élaboré, notamment le rallongement des durées des périodes d’exploration, la souplesse des termes économiques et fiscaux et la flexibilité introduite dans ce projet de loi, vont assurément attirer de nombreux investisseurs afin de relancer et intensifier l’exploration sur notre bassin pétrolier.», fait observer le ministre.

Du coup, selon le ministre, l’on va assister à un accroissement du nombre de sociétés réalisant des opérations d’exploration dans le pays,  permettant ainsi au passage, d’augmenter les chances de découvertes de nouveaux gisements d’hydrocarbures. «Depuis le lancement du 12e appel d’offres à Cape Town en Afrique du Sud et la présentation des nouveaux termes prévus par ce nouveau projet de loi, nous constatons un engouement certain des sociétés pétrolières qui nous saisissent pour manifester leur intérêt à prendre des permis en exploration.», assure Pascal Houangni Ambouroue.

D’après le ministre, le nouveau Code va également permettre la relance de l’activité pétrolière avec l’arrivée de nouvelles sociétés pétrolières, «notamment dans les provinces pétrolières comme l’Ogooué-Maritime, la Nyanga, le Moyen-Ogooué avec pour corollaire, un effet levier sur la croissance et l’emploi de nos compatriotes», confie-t-il.

PcA
Source:presse locale

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 24 mars 2019
Agro
selon-daniel-ona-ondo-les-importations-alimentaires-représentent-3000-milliards-de-fcfa-par-an-en-zone-cemac

Selon Daniel Ona Ondo, les importations alimentaires représentent 3000 milliards de Fcfa par an en zone Cemac

Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a souligné l’insuffisance des investissements dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture, le...
Le 24 mars 2019
Agro
la-cebevirha-veut-mobiliser-130-milliards-de-fcfa-pour-couvrir-les-besoins-de-la-cemac-en-production-de-bétail-et-de-poisson

La Cebevirha veut mobiliser 130 milliards de Fcfa pour couvrir les besoins de la CEMAC en production de bétail et de poisson

La Commission économique du bétail, de la viande et des ressources halieutiques (Cebevirha) a organisé une table ronde à Ndjamena à l’effet d’amener les bailleurs de fonds à injecter 130...
Le 22 mars 2019
Hydrocarbures
maurel--prom-affiche-un-résultat-net-consolidé-de-62-millions-de-dollars-en-2018

Maurel & Prom affiche un résultat net consolidé de 62 millions de dollars en 2018

Le conseil d’administration de la junior pétro-gazière française Maurel & Prom, réuni le 20 mars 2019 en France, a arrêté les comptes du groupe au 31 décembre 2018. S’agissant du chiffre...
Le 22 mars 2019
Logistique
la-construction-du-port-de-mayumba-prend-forme

La construction du port de Mayumba prend forme

Le partenariat public-privé qui lie l’Etat gabonais à travers l'Office des ports et rades du Gabon (Oprag), à la société forestière Sustainable forestry management Africa (SFM Africa), va permettre dans...