Pour plus de compétitivité et d’attractivité, l’Etat renonce à plusieurs taxes et avantages pétroliers dans le nouveau code des hydrocarbures

Pour plus de compétitivité et d’attractivité, l’Etat renonce à plusieurs taxes et avantages pétroliers dans le nouveau code des hydrocarbures

() - Présentant les innovations du nouveau code des hydrocarbures, le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue (photo), fait savoir que celles-ci portent essentiellement sur la réforme du régime juridique des contrats d’hydrocarbures, la fiscalité pétrolière et les durées des titres pétroliers.

S’agissant des innovations juridiques, le ministre indique que l’Etat a opté pour la suppression du contrat d’exploration simple pour la convention d’exploitation ; elle permettra l’exploitation des découvertes et des gisements marginaux ainsi que « des champs matures dont l’exploitation n’est pas commercialement possible dans le cadre d’un contrat de partage de production classique ».

En ce qui concerne la fiscalité, l’on a séparé la fiscalité de droit commun de celle qui relève spécifiquement du secteur pétrolier.

Dans le premier volet, en plus de  l’inclusion de l’impôt sur les sociétés dans la part d’hydrocarbures revenant à l’Etat dans le cadre du contrat de partage de production, le nouveau code prévoit « l’exonération de l’impôt sur les plus-values des cessions d’intérêts pétroliers réalisées pendant la première phase d’exploration ».

D’après Pascal Houangni Ambouroue, le nouveau code, pour ce qui concerne la fiscalité pétrolière, a entériné « la réduction de la participation de l’Etat aux opérations et la suppression de sa participation au capital social de l’opérateur. La limite de récupération des coûts pétroliers a été revue à la hausse pour permettre aux investisseurs de récupérer rapidement leur investissement ».

Dans ce volet, les autorités ont également consenti, précise le ministre du Pétrole, une réduction du taux minimum de la redevance minière proportionnelle ainsi que celle de la part revenant à l’Etat au titre du partage de la production.

PcA

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 16 juillet 2019
Une BTP & Infrastructures
la-reprise-des-travaux-sur-la-principale-route-du-gabon-pk12-pk105-annoncée-pour-la-prochaine-rentrée

La reprise des travaux sur la principale route du Gabon (PK12-PK105) annoncée pour la prochaine rentrée

Selon le ministre des Travaux publics, Arnaud Calixte Engandji, les travaux de construction du tronçon PK12-PK105 sur la nationale N° 1, reliant Libreville au reste du pays, devraient reprendre dès la rentrée...
Le 16 juillet 2019
Energies
le-gabon-collecte-13--de-ses-recettes-pétrolières-au-premier-trimestre-2019

Le Gabon collecte 13 % de ses recettes pétrolières au premier trimestre 2019

  Sur une prévision annuelle de 731,6 milliards de FCFA, les recettes pétrolières ont été collectées à hauteur de 13,7 % au premier trimestre 2019. Elle se situe à 100,3 milliards de FCFA...
Le 15 juillet 2019
Energies
le-gabon-présente-l’orientation-de-sa-nouvelle-politique-énergétique-aux-investisseurs

Le Gabon présente l’orientation de sa nouvelle politique énergétique aux investisseurs

Des investisseurs et partenaires au développement, conduit par les responsables du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), ont été reçus le 10 juillet dernier par le ministre des Mines, de l’Énergie...
Le 12 juillet 2019
Infrastructures
le-chiffre-d’affaires-de-la-filière-ciment-fait-un-bond-de-plus-de-57--au-gabon

Le chiffre d’affaires de la filière ciment fait un bond de plus de 57 % au Gabon

La filière ciment a consolidé ses performances industrielle et commerciale à fin mars 2019. La production est en augmentation de 52,5 % à 112 349 tonnes contre 73 663 tonnes sur la même...