Au Gabon, la production pétrolière nationale a avoisiné les 71 000 000 de barils en 2018

Au Gabon, la production pétrolière nationale a avoisiné les 71 000 000 de barils en 2018

() - Dans un entretien accordé à nos confères du quotidien L’Union en fin de semaine, le ministre du Pétrole, Pascal Houangni Ambouroue (photo), a dressé un état des lieux du secteur pétrolier gabonais.

Dans cet entretien, il revient notamment sur la hausse des prix des carburants, du déclin de la production pétrolière, les relations avec l’Opep, l’audit des structures publiques et sur bien d’autres sujets d’envergure.

On retient ainsi qu’en termes de production, l’activité pétrolière a avoisiné les 71 000 000 de barils, soit 9,72 millions de tonnes métriques. Selon Pascal Houangni Ambouroue, ce chiffre correspond à une situation de déclin de la production par rapport au pic enregistré en 1997.

Mais pour mieux se préparer face à cette tendance axée au déclin, son département ministériel a élaboré et mis en œuvre un plan stratégique d’exploitation et de valorisation durable de cette matière première.

Selon M. Houangni Ambouroue « ce plan s’articule autour de deux orientations majeures adoptées comme guide de l’action gouvernementale à mener au cours des cinq prochaines années. Il s’agit de renforcer la dynamique d’ouverture sur le marché mondial et le développement des partenariats afin de stimuler la promotion du domaine pétrolier libre et le développement des découvertes d’hydrocarbures ».

La seconde option, selon le membre du gouvernement, consiste à encourager le développement des champs matures et la mise en production des découvertes de taille petite et moyenne, parallèlement aux travaux de recherche pétrolière dont les résultats prennent plusieurs années avant d’être connus.

A cet effet et à titre d’illustration, M. Houangni Ambouroue a indiqué qu’au cours de l’année 2018, le pays a enregistré la mise en production de champs tels que Tortue (BWE), ainsi qu’Assewe et EOV (PERENCO).

Malgré tout, a assuré le patron du pétrole gabonais, « à l’évidence, l’activité pétrolière demeure la principale source de revenus de l’Etat et a encore de beaux jours devant elle. Au titre de l’année 2018, les recettes pétrolières se situent à 450 milliards de francs Cfa sur les 9 premiers mois de l’année ».

Stéphane Billé

Facebook (copie)

Le 19 avril 2019
BTP
selon-cimaf-la-production-nationale-de-ciment-va-passer-à-un-million-de-tonnes-entre-octobre-et-novembre-2019

Selon Cimaf, la production nationale de ciment va passer à un million de tonnes entre octobre et novembre 2019

Depuis la suspension des importations de ciment au Gabon intervenue, il y a deux ans, le marché ne parvient plus à s’équilibrer. Le pays qui avait fait des importations la...
Le 18 avril 2019
Hydrocarbures
maurel--prom-fournit-une-mise-à-jour-opérationnelle-de-ses-activités-au-gabon-et-en-tanzanie

Maurel & Prom fournit une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie

Au terme du premier trimestre de 2019, la société pétrolière Maurel & Prom a signalé une hausse de 18% de sa production de brut à 24 666 barils par jour par...
Le 18 avril 2019
Agro
le-gabon-entend-s’appuyer-sur-le-maroc-pour-redynamiser-son-secteur-agricole

Le Gabon entend s’appuyer sur le Maroc pour redynamiser son secteur agricole

La 14ème édition du Salon international de l'agriculture de Meknès (SIAM) qui se tient actuellement au Maroc, devrait sans doute, charrier de nouvelles opportunités dans le secteur agricole entre la...
Le 17 avril 2019
Logistique
démarrage-imminent-des-activités-du-registre-international-gabonais-des-navires

Démarrage imminent des activités du Registre international gabonais des navires  

En prélude au lancement des activités du Registre international gabonais des navires, le ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye (photo), a édifié les médias sur les contours...