Selon le ministre du Pétrole, le Gabon regorge entre 3 et 3,5 milliards de barils de réserves de pétrole brut

Selon le ministre du Pétrole, le Gabon regorge entre 3 et 3,5 milliards de barils de réserves de pétrole brut

() - Dans une interview accordée au quotidien pro gouvernemental l’union, le ministre gabonais du Pétrole et des hydrocarbures, Pascal Houangni Ambourouet (photo), a révélé que de nombreux projets pétroliers sont en cours de réalisation suite à la reprise des activités dans le secteur pétrolier, conséquence de la remontée des cours du baril, ces derniers temps sur le marché international.

«Des manifestations d’intérêt et des négociations sont en cours sur plusieurs blocs libres. Par ailleurs, on a déjà enregistré plus d’une soixantaine de puits à forer aussi bien en exploration qu’en exploitation.», confie-t-il.

Ainsi, après une période marquée par «un ralentissement au niveau des activités exploratoires», et au cours de laquelle, les sociétés se sont concentrées sur la réduction des coûts d’exploitation et le maintien du niveau de production, impactant ainsi les recettes budgétaires de l’Etat et la courbe du chômage, l’heure est aux investissements dans le secteur. «A cela, il faut ajouter les projets d’optimisation de la production, tels que les reconditionnements de puits», poursuit-il.

Quant au potentiel pétrolier du pays, le ministre a fait une révélation qui prend de court les rumeurs sur l’épuisement des réserves pétrolières du pays. Certains analystes indiquaient notamment il y a peu, qu’après avoir atteint le pic de 18 millions de tonnes en 1996, les champs pétroliers du pays étaient désormais en déclin, d’autant plus, affirmaient ces derniers, que les nouvelles découvertes étaient rares.

Pour le ministre du Pétrole et des hydrocarbures, au regard de l’engouement manifesté par certaines compagnies pour le Gabon, l’on peut envisager l’avenir avec optimisme. Car, de nouveaux opérateurs explorent actuellement le pays dans la perspective du développement de la production et des contrats d’exploitation sont sur le point d’être conclus avec bien d’autres au vu du potentiel.

«Les réserves connues du Gabon en pétrole brut sont estimées entre 3 et 3,5 milliards de barils», soutient Pascal Houangni Ambourouet. D’après le ministre, les reconditionnements de puits en question, «s’inscrivent dans le cadre du développement d’une quinzaine de champs pétroliers».

SeM

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 16 novembre 2018
Infrastructures
united-kingdom-export-finance-investit-près-de-50-milliards-fcfa-dans-l’aménagement-de-112-voiries-à-libreville

United Kingdom Export Finance investit près de 50 milliards FCFA dans l’aménagement de 112 voiries à Libreville

United Kingdom Export Finance (UKEF), agence gouvernementale de crédit à l'export du Royaume-Uni, qui travaille en collaboration avec le département du commerce international, assure le financement des travaux d’aménagement de...
Le 16 novembre 2018
Mining
le-gabon-renforce-les-capacités-des-cadres-de-l’administration-minière

Le Gabon renforce les capacités des cadres de l’administration minière

Dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route du ministère en charge des Mines, notamment en matière de renforcement des capacités des ressources humaines, les...
Le 13 novembre 2018
Mining
le-gouvernement-menace-de-retirer-les-permis-aux-orpailleurs-en-situation-irrégulière

Le gouvernement menace de retirer les permis aux orpailleurs en situation irrégulière

Les opérateurs de la filière aurifère ont jusqu’au 30 novembre de l’année en cours pour se faire recenser et disposer ainsi de nouveaux documents permettant de tracer et de répertorier...
Le 13 novembre 2018
Logistique
selon-la-presse-l’office-des-ports-du-gabon-réclame-12-millions-d’euros-de-taxes-à-bolloré-transport-et-logistics

Selon la presse, l’Office des ports du Gabon réclame 12 millions d’euros de taxes à Bolloré Transport et Logistics

L’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) et Bolloré Transport Logistics (BTL) sont opposés depuis des semaines sur le paiement d’une ardoise que le premier réclame au second. L’information qui...