Selon le ministre du Pétrole, le Gabon regorge entre 3 et 3,5 milliards de barils de réserves de pétrole brut

Selon le ministre du Pétrole, le Gabon regorge entre 3 et 3,5 milliards de barils de réserves de pétrole brut

() - Dans une interview accordée au quotidien pro gouvernemental l’union, le ministre gabonais du Pétrole et des hydrocarbures, Pascal Houangni Ambourouet (photo), a révélé que de nombreux projets pétroliers sont en cours de réalisation suite à la reprise des activités dans le secteur pétrolier, conséquence de la remontée des cours du baril, ces derniers temps sur le marché international.

«Des manifestations d’intérêt et des négociations sont en cours sur plusieurs blocs libres. Par ailleurs, on a déjà enregistré plus d’une soixantaine de puits à forer aussi bien en exploration qu’en exploitation.», confie-t-il.

Ainsi, après une période marquée par «un ralentissement au niveau des activités exploratoires», et au cours de laquelle, les sociétés se sont concentrées sur la réduction des coûts d’exploitation et le maintien du niveau de production, impactant ainsi les recettes budgétaires de l’Etat et la courbe du chômage, l’heure est aux investissements dans le secteur. «A cela, il faut ajouter les projets d’optimisation de la production, tels que les reconditionnements de puits», poursuit-il.

Quant au potentiel pétrolier du pays, le ministre a fait une révélation qui prend de court les rumeurs sur l’épuisement des réserves pétrolières du pays. Certains analystes indiquaient notamment il y a peu, qu’après avoir atteint le pic de 18 millions de tonnes en 1996, les champs pétroliers du pays étaient désormais en déclin, d’autant plus, affirmaient ces derniers, que les nouvelles découvertes étaient rares.

Pour le ministre du Pétrole et des hydrocarbures, au regard de l’engouement manifesté par certaines compagnies pour le Gabon, l’on peut envisager l’avenir avec optimisme. Car, de nouveaux opérateurs explorent actuellement le pays dans la perspective du développement de la production et des contrats d’exploitation sont sur le point d’être conclus avec bien d’autres au vu du potentiel.

«Les réserves connues du Gabon en pétrole brut sont estimées entre 3 et 3,5 milliards de barils», soutient Pascal Houangni Ambourouet. D’après le ministre, les reconditionnements de puits en question, «s’inscrivent dans le cadre du développement d’une quinzaine de champs pétroliers».

SeM

Facebook (copie)

Le 23 juin 2018
Mining
la-comilog-indique-un-résultat-net-de-106-milliards-de-francs-cfa-en-2017-contre-7-milliards-en-2016

La Comilog indique un résultat net de 106 milliards de francs CFA en 2017, contre 7 milliards en 2016

La Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a tenu les réunions de son Conseil d'administration et de son Assemblée générale, le 21 juin 2018, à Moanda. L’AG a décidé du versement des...
Le 22 juin 2018
Mining
le-gabon-adopte-la-révision-le-code-minier

Le Gabon adopte la révision le code minier

En début d’année, le gouvernement, suite au regain d’activité observé dans le secteur minier et au retour à la croissance dans les entreprises minières, a décidé de réformer le code...
Le 22 juin 2018
Transports
l’etat-cède-la-gestion-de-l’aéroport-de-libreville-à-une-filiale-d’olam

L’Etat cède la gestion de l’aéroport de Libreville à une filiale d’Olam  

L’information sur la gestion de l’aéroport international de Libreville, confiée à Olam, circulait déjà depuis des mois à Libreville. Le gouvernement l’a enfin officialisée en Conseil des ministres le 21...
Le 22 juin 2018
Banque
uba-gabon-lance-sa-plateforme-digitale

UBA Gabon lance sa plateforme digitale

La filiale gabonaise de United Bank for Africa (UBA) vient de s’arrimer à l’ère de la révolution de l’offre et de services bancaires. En effet, l’institution financière a procédé, ce...