Piraterie maritime : le Gabon visé par les menaces sécuritaires, selon la société Gallice

Piraterie maritime : le Gabon visé par les menaces sécuritaires, selon la société Gallice

() - La société de sécurité privée française et d’analyses de risques internationaux, indique dans son rapport 2017, que le Gabon pourrait, cette année, être exposé à des actes de piraterie maritime pouvant attenter à la sécurité de son territoire.

Le rapport qui est dressé sur la base d’enquêtes et de témoignages réalisés dans les bureaux de l’entreprise à l’étranger, indique que les côtes gabonaises sont une cible pour les pirates qui opèrent dans le Golfe de Guinée.

Ainsi, commente le rapport, à l’instar de bien d’autres pays de la planète, notamment du continent et de la Cemac en particulier, où sévissent des groupes terroristes affiliés à Al Qaeda ou à l’Etat islamique, le Gabon de par sa position, constitue un potentiel espace de piraterie.

D’après Gallice, le développement de l’insécurité dans la sous-région a des retentissements sur l’économie du pays. Celle-ci, selon la société française, est la conséquence de « la paupérisation de couches importantes de la population de la sous-région».

Ce qui pourrait être couplé à la faiblesse des institutions étatiques et des dispositifs de surveillance des côtes sous-régionales, l’absence de réponses régionales ou encore l’insuffisance de coordination entre les Etats riverains du Golfe de Guinée.

Bien qu’étant un espace potentiel de piraterie, le Gabon n’est pas dans la même situation que des pays comme le Cameroun dont la partie septentrionale est le théâtre d’attaques terroristes perpétrées par le groupe Boko Haram.

Le Gabon reste, selon la société française, le pays de la Cemac le plus en sécurité. Mais du fait des actes de violence notamment des crimes perpétrés en haute mer, la pêche illicite, la criminalité transfrontalière, les efforts engagés par les autorités pour combattre la piraterie volent en éclats.

Auxence Mengue

Image1: http://www.ecofinintranet.com/plateformeredaction/components/com_rsform/uploads/1488529623-logo gallice.jpg

001

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 avril 2018
Gouvernance
le-g20-et-la-cemac-fixent-les-conditions-d’un-dialogue-favorable-au-développement-durable-et-équitable

Le G20 et la Cemac fixent les conditions d’un dialogue favorable au développement durable et équitable

En marge de la réunion des assemblées générales annuelles du FMI et de la Banque mondiale, les ministres des Finances, les gouverneurs des banques centrales ainsi que d’autres organisations régionales,...
Le 23 avril 2018
Sécurité
le-gabon-et-le-togo-vont-réviser-l’accord-sur-la-libre-circulation-des-personnes-et-des-biens

Le Gabon et le Togo vont réviser l’accord sur la libre circulation des personnes et des biens

En plus de l’échange de points de vue sur les questions bilatérales, régionales et internationales se rapportant aux sujets d’intérêts communs, Noël Nelson Messone, ministre des Affaires étrangères gabonais, qui...
Le 23 avril 2018
Gouvernance
selon-la-banque-mondiale-la-cemac-est-la-région-du-continent-la-plus-dépendante-des-ressources-naturelles

Selon la Banque mondiale, la Cemac est la région du continent la plus dépendante des ressources naturelles

La Banque mondiale dans son rapport semestriel consacré aux perspectives économiques du continent, rendu public le 18 avril 2018 à Washington, souligne que la Cemac est la région la plus...
Le 22 avril 2018
Gouvernance
ali-bongo-dévoile-sa-vision-de-la-décentralisation-au-gabon

Ali Bongo dévoile sa vision de la décentralisation au Gabon

C’est à Franceville, que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a procédé le 21 avril 2018 au lancement du Fonds d’initiative départementale, annoncé le 31 décembre 2017 lors de...