Tensions entre Bolloré et l’Etat gabonais, suite à la mise en service du nouveau port d’Owendo construit par Olam

Tensions entre Bolloré et l’Etat gabonais, suite à la mise en service du nouveau port d’Owendo construit par Olam

() - La mise en service du nouveau port Cargo d’Owendo, construit par le goupe Olam, serait à l’origine des tensions actuelles, entre le groupe Bolloré et l’Etat gabonais, indique la presse locale.

Selon la même source, citant elle-même des sources concordantes proches du Palais du bord de mer, le groupe français aurait porté plainte à Paris, contre l’Etat gabonais pour non-respect de la convention de concession signé le 15 mai 2007.

Laquelle convention transfère à sa filiale, la Société des terminaux de conteneurs du Gabon (STCG), pour une durée de 20 ans, l’exclusivité du service public dans l’étude, de l’aménagement, de la gestion et de l’exploitation du terminal à conteneurs d’Owendo.

Cette convention comprend notamment les opérations de manutention bord de terre, chargement, déchargement des navires, transfert, déplacement, levage à toute manipulation et prestation liées aux opérations import et export de conteneurs dans l’enceinte du port d’Owendo et de son environnement immédiat.

A toutes fins utiles, depuis la mise en service, en attendant l’inauguration officielle prévue ce mois de juillet, une guerre des coûts d’acconage couve entre les deux places portuaires. Face à la forte concurrence en termes de tarifs appliquée par le nouveau port Cargo d’Owendo, dont les coûts serraient de 25% fois plus bas que ceux pratiqués jusque-là par le groupe français, la multinationale française Bolloré s’est engagée à réduire de 40% de ses frais.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 22 novembre 2017
Economie
l’oif-et-la-bdeac-renforcent-leur-partenariat

L’OIF et la BDEAC renforcent leur partenariat

En marge du sommet de la COP 23, l’organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), ont procédé le 15 novembre 2017, à...
Le 22 novembre 2017
Formation
un-symposium-d’adaptation-aux-nouvelles-normes-comptables-ohada-révisées-s’ouvre-à-libreville-le-27-novembre-prochain

Un symposium d’adaptation aux nouvelles normes comptables OHADA révisées s’ouvre à Libreville le 27 novembre prochain

Du 27 novembre 2017 au 30 mars 2018, toutes les entités soumises aux dispositions de l’acte uniforme de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA), seront outillées...
Le 22 novembre 2017
Régulation
cemac-la-libre-circulation-prend-un-nouveau-plomb-dans-l’aile-avec-la-fermeture-de-la-frontière-cameroun-guinée-équatoriale-à-kyé-ossi

Cemac : la libre circulation prend un nouveau plomb dans l’aile, avec la fermeture de la frontière Cameroun-Guinée équatoriale à Kyé-Ossi

Les autorités équato-guinéennes ont décidé, depuis la semaine dernière, de fermer leur frontière avec le Cameroun, dans la localité de Kyé-Ossi, située dans la région du Sud du Cameroun, apprend-on...
Le 22 novembre 2017
Economie
libreville-accueille-le-forum-afrique-développement-de-casablanca

Libreville accueille le Forum Afrique développement de Casablanca

Les 13 et 14 décembre prochains, la capitale gabonaise va abriter pour la première fois le Forum Afrique développement de Casablanca, une initiative de la banque marocaine Attijariwafa bank, à...