L’affaire Santullo fait une nouvelle victime

L’affaire Santullo fait une nouvelle victime

() - C’est au tour de l’opérateur de la grande distribution Foberd Gabon de faire les frais du combat entre l’homme d’affaires franco-italien Guido Santullo et l’Etat gabonais. Cette fois, il s’agit d’une affaire d’importation illégale de ciment mettant en cause le directeur général de la société Foberd Gabon, Mesmin Sigha, qui est depuis le 14 juillet 2017, incarcéré à la prison centrale de Libreville.

Les perquisitions effectuées par la police dans les magasins de la société au quartier Oloumi à Libreville, ont mis à nu un réseau de contrebande de ciment mettant en scène plusieurs acteurs impliqués à divers niveaux. En fait, dans le cadre des travaux de construction de la route Tchibanga-Mayumba et du pont sur la Banio, le patron de l’entreprise Sericom Gabon, d’après des sources policières, s’est servi de la couverture de l’importateur de ciment Foberd Gabon, pour faire entrer une cargaison de 20 000 tonnes ciment dans le pays, stockée dans les entrepôts de l’opérateur à Libreville. Seulement, rapporte la presse locale, il se trouve que les travaux de cette route, au moment de l’entrée de la marchandise au Gabon, étaient déjà achevés.

Les associés dont l’implication varie de l’un à l’autre, auraient selon des sources proches de l’enquête, fait entrer et écouler cette cargaison d’une valeur de 2 milliards de Fcfa de manière illégale. La cargaison querellée bénéficiait d’exonérations fiscales et douanières dans le cadre des grands travaux réalisés par la société qui a, malgré la livraison des chantiers, continué de profiter de ce régime préférentiel.

Outre le directeur général de Foberd, société spécialisée dans la commercialisation des matériaux de construction, Eddy Balldrichi Vokeng de Sotrasgab, Sunday Stephen Essono Okebe, l’apporteur d’affaires, Bouassa Samelon, directeur général de BM Transit, Messan Aziaba Assiokvi, responsable de la société Getraco, ont également été placés sous mandat de dépôt.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...