L’ONEP accuse Total Gabon d’utiliser la main-d’œuvre externe et porte plainte

L’ONEP accuse Total Gabon d’utiliser la main-d’œuvre externe et porte plainte

() - Après avoir lancé un mouvement de grève le 9 juillet dernier, les employés de Total Gabon ont porté plainte contre leur employeur via le puissant syndicat pétrolier gabonais ONEP, au motif que la compagnie utilise la main-d’œuvre d’autres compagnies pétrolières pour faire face aux conséquences dévastatrices de l’arrêt de travail de son personnel.

En fait, rapporte la presse locale à Port-Gentil, l’ONEP accuse la filiale locale de la multinationale française d’entrave à leur droit de grève par l’utilisation d'une main-d’œuvre extérieure, aux dépens des travailleurs en grève de Total Gabon.

Dans la plainte déposée au tribunal de Port-Gentil dont de larges extraits sont publiés dans la presse, parmi les sociétés pétrolières incriminées, l’on retrouve EMTP, SPIE Oil & Gas Service et Dietsmann.

Total Gabon devrait comparaître ce 17 juillet 2018 au tribunal de Port-Gentil et apporter des éléments de réponse à cette plainte jugée recevable.

L’échec des négociations entre la direction de l’entreprise et les travailleurs a conduit ces derniers à radicaliser leur mouvement. Ils ont ainsi conditionné le retour à leurs postes de travail à la satisfaction des points de droit et des préalables.

Ces derniers tournent autour de l’évolution des carrières, la classification socioprofessionnelle, le paiement du 13ème mois, le bonus programme 4 C, l’élaboration d’un nouveau système de rémunération, le groupement d’intérêt économique, le paiement d’un bonus partiel de cession des actifs, la mutation du personnel des sites vers la base, la prime de panier, l’évolution des primes sur le Cap Lopez, la prime de responsabilité, la  violation du décret du 26 mars 2016 sur l’emploi des expatriés ou encore la violation de la loi du 15 janvier 2008 sur la mise à disposition du personnel et la mise en place d’un plan de départ négocié.

PcA

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...