L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris

L’affaire Veolia/Etat du Gabon s’ouvre ce 20 juin à Paris

() - Les auditions dans l’affaire opposant l’Etat gabonais à la multinationale française Veolia, au sujet de la rupture du contrat de concession attribué en 1997 à la société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG), s’ouvrent ce 20 juin à Paris.

Si le ministre de l’Energie et de l’eau, Patrick Eyogo Edzang, n’a pas donné plus de détails sur le lieu des auditions au cours d’une interview dans une radio locale, tout porte à croire qu’il s’agit bel et bien du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi).

A la suite de l’incident de février dernier, Veolia avait choisi de porter l’affaire devant le Cirdi de Paris et confié la défense de ce dossier au cabinet américain Mayer Brown. Depuis le 7 juin dernier, une conciliation s’est en effet ouverte au Cirdi afin de régler ce différend à l’amiable. Le géant français du traitement des déchets et de la production de l’eau avait selon La Lettre du continent du 23 mai, opté pour cette solution afin d’éviter un procès long et coûteux, mais surtout pour laver son image déjà ternie sur le continent et ailleurs par des récriminations.

Selon des indiscrétions, Veolia entend négocier pour un versement de 81 millions d’euros, représentant l’équivalent de sa participation au capital de la SEEG (51%), tandis que l’Etat gabonais, lui, réclame le paiement de 300 millions d’euros, soit 196,3 milliards FCFA à son ancien partenaire au titre de dommages et intérêts liés à la pollution de l’environnement sur plusieurs sites.

Cette phase des négociations qui aboutira à une solution à l’amiable, est censée durer 90 jours.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...