Le Parlement gabonais va ratifier le compromis de la Cour Internationale de Justice sur l’Ile de Mbanie

Le Parlement gabonais va ratifier le compromis de la Cour Internationale de Justice sur l’Ile de Mbanie

() - Quelques semaines après la visite d’Etat effectuée par le président gabonais en terre équato-guinéenne, le conseil des ministres du 21 décembre a marqué l’accord du Gabon pour la ratification du Compromis portant saisine de la Cour Internationale de Justice (CIJ) relatif au différend frontalier qui oppose le Gabon et la Guinée équatoriale sur l’Ile Mbanié et les Ilots voisins de Cocotiers et Conga.

Cet accord de l’exécutif intervient un an après qu’Ali Bongo Ondimba et le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, aient signé à Marrakech en novembre 2016, le compromis devant être soumis à la CIJ au sujet de ce conflit frontalier.  

Selon Guy Rossantanga Rignault, secrétaire général de la présidence de la République du Gabon, par ailleurs  secrétaire permanent de la Commission nationale sur le différend Gabon/Guinée équatoriale, cité par l’agence gabonaise de presse, cette phase ouvre le chemin à de longs débats devant se conclure à la Haye dans plusieurs années.

«Nous ne sommes qu’au début d’un processus qui doit nous conduire à la Haye. (…) Ce traité doit recueillir l’autorisation parlementaire de ratification et ensuite la vérification de sa constitutionnalité par la Cour constitutionnelle. Après quoi le compromis entrera en vigueur quand chaque partie aura notifié à l’autre l’aboutissement de ses procédures internes», explique-t-il.

L’examen des documents juridiques versés par chaque partie permettra à la justice internationale de se prononcer sur la délimitation de la frontière maritime et terrestre entre le Gabon et la Guinée équatoriale et d’établir la souveraineté de l’une ou l’autre partie sur les îles Mbanié, Conga et Cocotiers.

SeM

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 27 avril 2018
Justice
opération-mamba-blaise-wada-s’en-tire-avec-20-ans-de-prison-ferme-et-l’ensemble-de-ses-biens-confisqués

Opération « Mamba » : Blaise Wada s’en tire avec 20 ans de prison ferme et l’ensemble de ses biens confisqués

La Cour criminelle spéciale (CCS) de Libreville a rendu son verdict dans l’affaire opposant Blaise Wada, ancien coordinateur général de l’Unité de coordination des études et des travaux (Ucet), à...
Le 26 avril 2018
Economie
la-bad-a-injecté-328-milliards-fcfa-dans-le-plan-de-relance-économique-du-gabon-en-2017

La BAD a injecté 328 milliards Fcfa dans le Plan de relance économique du Gabon en 2017

La géographie des contributeurs au plan de relance de l’économie du Gabon révèle que la Banque africaine de développement (BAD) aura été en 2017, lors de la première revue du...
Le 26 avril 2018
Gouvernance
les-activités-liées-au-terrorisme-ont-représenté-465-milliards-de-dollars-en-2017

Les activités liées au terrorisme ont représenté 465 milliards de dollars en 2017

La Conférence de lutte contre le terrorisme et le financement de Daech et de Al Qaïda qui se tient à Paris en France depuis le 26 avril, a donné à...
Le 26 avril 2018
Economie
carlos-lopès-et-abdourahmane-sarr-s’invitent-au-débat-sur-le-franc-cfa

Carlos Lopès et Abdourahmane Sarr s’invitent au débat sur le Franc CFA

Après les propositions de Dominique Strauss-Kahn sur la réforme du Franc Cfa, l’ancien secrétaire de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, et le Sénégalais Abdourahmane Sarr (photo), ancien...