Déraillement du train minéralier : le ministre des Transports accuse la Compagnie minière de l’Ogooué

Déraillement du train minéralier : le ministre des Transports accuse la Compagnie minière de l’Ogooué

() - Le ministre des Transports (photo) accuse la Compagnie minière de l’Ogooué d’être responsable de l’accident de l’un de ses trains minéraliers. Cet accident est survenu dans la nuit du 18 au 19 juin 2019. Le train qui transportait 9730 tonnes de manganèse a en effet déraillé autour de 3 heures du matin entre les gares de Miloé et Mouyabi.

Selon la société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), l’on ne dénombre aucune perte en vie humaine. Toutefois, sur le plan matériel, le bilan fait état de 35 wagons détaillés dont 31 ont déversé leur contenu sur la voie ferrée. L’on compte également 500 mètres linéaires de voie endommagés avec le plancher labouré et déversement du manganèse sur le ballast.

Cet accident ferroviaire est l’accident de trop pour le ministre des Transports. Justin Ndoundangoye met à l’index la qualité des wagons de la Comilog, « frappés d’une usure excessive hors tolérance des roues ». « Tout wagon doit être conforme aux dimensionnements du rail, ce qui n’est pas le cas pour les trains de la Comilog qui sont mis en circulation sans tenir compte de certains préalables », explique le ministre dans une interview accordée au quotidien progouvernemental L’Union.

Le ministre dénonce également l’absence de contrôle des équipements du géant gabonais du manganèse. « Personne ne contrôle les engins de Comilog », tranche-t-il.

Car, poursuit-il, « les wagons Comilog chargés à 80 tonnes à l’essieu seraient moins stables du fait de la gravité, comparativement à ceux des autres opérateurs qui sont moins hauts et plus longs ».

« Depuis cinq ans, les wagons de la Nouvelle Gabon Mining sont en circulation sans incident majeur. Ils sont d’une acquisition récente et ont fait preuve de validation en amont. Ont-ils déjà connu un déraillement ? Contrairement à ceux de Comilog, leurs wagons ont une meilleure stabilité », souligne Justin Ndoundangoye.

PcA

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

Le 19 juillet 2019
Une Banque & Finance
la-bdeac-veut-gérer-les-ressources-du-fonds-bleu-pour-le-bassin-du-congo

La BDEAC veut gérer les ressources du Fonds bleu pour le bassin du Congo

Le pré-sommet d’Abu Dhabi, préparatoire au sommet sur l’action pour le climat que le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Gutteres, organisera le 23 septembre 2019 à New York, a...
Le 18 juillet 2019
Mining
les-ventes-d’alliages-de-manganèse-font-bondir-le-chiffre-d’affaires-du-complexe-métallurgique-de-moanda

Les ventes d’alliages de manganèse font bondir le chiffre d’affaires du complexe métallurgique de Moanda

en dépit du repli de près de 15 % de la production totale des alliages qui se situe à 11 222 tonnes à fin mars 2019, le complexe métallurgique de Moanda réalise...
Le 17 juillet 2019
Une Transports & Logistique
le-transport-du-manganèse-du-bois-et-des-produits-pétroliers-dope-l’activité-ferroviaire-au-gabon

Le transport du manganèse, du bois et des produits pétroliers dope l’activité ferroviaire au Gabon

Selon la Direction générale de l’Économie, l’activité ferroviaire a enregistré une hausse de ses performances au terme des trois premiers mois de 2019. En effet, le volume global des marchandises...
Le 17 juillet 2019
Une Agro & Bois
les-exportations-de-caoutchouc-du-gabon-en-hausse-de-375--au-premier-trimestre-2019

Les exportations de caoutchouc du Gabon en hausse de 37,5 % au premier trimestre 2019

Les exportations de caoutchouc se chiffrent à 3145,7 tonnes au premier trimestre 2019 contre 2288,4 tonnes un an plus tôt, soit une hausse de 37,5 %. Cette bonne tenue des exportations de...