Cemac : les nouveaux hommes

Cemac : les nouveaux hommes

() - Exit le Congolais Pierre Moussa à la tête de la Commission de la Cemac et l’Equato-guinéen Rafael Ntung Nsue à la Commission de surveillance du marché financier sous-régional. Ces deux hommes ont été remplacés à l’issue du sommet des chefs d’Etat de N’djamena respectivement par le Gabonais Daniel Ona Ondo (photo), ancien Premier ministre gabonais et par le Tchadien Nagoum Yamassoum.

Ces deux hommes vont conduire deux importants chantiers communautaires à savoir les réformes au niveau de la Commission s’agissant de l’accélération de l’intégration régionale et le transfert à Douala au Cameroun, des bureaux de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale.

Mais dans le détail, le nouveau président de la Commission de la Cemac qui aura comme adjoint la tchadienne Fatima Haram Acyl, a dans son cahier des charges, la mission de conduire à l’aboutissement, de nombreux chantiers : financement de l'organisation sous-régionale, négociations sur les Accords de partenariat économique avec l'Union européenne, concrétisation de la libre circulation des personnes et des biens.

Car, aux yeux des autres communautés économiques régionales, la Cemac fait figure de «mauvais élève» en matière d’intégration sur le continent, bien qu’on ait observé une révolution depuis quelques jours sur ce plan.

En plus de ces deux hommes, il y a l’arrivée à la vice-présidence de la banque de développement des Etats d’Afrique centrale, Marc Ondele de nationalité congolaise.

Le secrétariat permanent du Groupe d’actions contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac), voit l’arrivée de Gervais Mbata. A noter également, l’arrivée de nouveaux commissaires au sein de la Commission de la Cemac. Tous ces hommes prêteront serment le 2 novembre prochain.

D’autres personnalités ont été désignées dans les 11 autres institutions communautaires.

SeM

 

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...