Le chiffre d’affaires consolidé du secteur des assurances s’est contracté de 11,91%, en 2017

Le chiffre d’affaires consolidé du secteur des assurances s’est contracté de 11,91%, en 2017

() - Selon la Direction générale de l’économie, l’activité du secteur des assurances au Gabon, s’est globalement repliée en 2017. Cette situation qui fait suite aux effets de la crise économique, indique-telle, s’est traduite par la baisse globale du volume des primes, suite aux tensions de trésorerie des clients qui ont modifié, ou résilié leurs contrats d’assurance. Conséquence, le chiffre d’affaires consolidé, s’est contracté de 11,91% se situant à 93,38 milliards FCfa en 2017, contre 106 milliards en 2016, malgré le raffermissement de la collecte en assurance-Vie.

Dans cette configuration, la branche non vie a représenté 78% du total des cotisations du secteur. Le chiffre d’affaires de la branche a reculé de 15,41%. Passant ainsi de 86,39 milliards en 2016 à 73,08 milliards de FCFA en 2017. Ce repli a principalement touché les produits d’assurance «Automobile» (-11,80% à 20,86 milliards), «Maladie-assistance» (-9,64% à 17,16 milliards), «Total transports» (-7,92% à 16,15 milliards) «Incendie » (-22,82% à 10,55 milliards) sur la période étudiée.

Avec un chiffre d’affaires en progression de 3,52% à 20,30 milliards FCfa en 2017, la branche vie et capitalisation a représenté 22% de l’encours des émissions du secteur. Cette progression résulte de l’augmentation du produit d’épargne « Capitalisation » (24,14% à 13,78 milliards). Toutefois, on note une hausse du niveau des avances et des rachats sur les contrats d’épargne ; toute chose qui laisse indiquer que les clients ont eu recours aux demandes de décaissement pour couvrir leurs besoins de trésorerie.

En termes de parts de marché, le groupe OGAR occupe le premier rang avec 31%, Assinco 19%, AXA 13%, Saham 12%, le groupe NSIA 11%, SUNU 10% et AG 4%n sur la période sous revue.

Stéphane Billé

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...