Estelle Ondo trouve une conciliation dans la grève qui a cours, au Conseil gabonais des chargeurs

Estelle Ondo trouve une conciliation dans la grève qui a cours, au Conseil gabonais des chargeurs

() - Les agents du Conseil gabonais des chargeurs ont momentanément suspendu leur mouvement d’humeur. Cette décision a été prise au terme d’une réunion de négociations, tenue le 6 mars 2018, entre la direction générale du Conseil gabonais des chargeurs et les syndicats, sous l’égide de la ministre des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo.

Après plusieurs jours de négociations, les différentes parties sont finalement parvenues à s’accorder sur un certain nombre de points. «Depuis une semaine, j’ai commencé les rencontres d’abord avec la direction générale du conseil gabonais des changeurs et ensuite, j’ai rencontré les représentants des syndicats. Il était donc question aujourd’hui que nous puissions faire une synthèse pour trouver des solutions aux problèmes qui minent le Conseil gabonais des changeurs.», a expliqué la ministre des Transports.

Dans la suite de ces pourparlers, le mardi 6 mars, au terme de plusieurs heures de négociations, les salariés ont pu obtenir de la direction générale, le paiement de leurs rémunérations, principal point de discorde, selon un échéancier précis. Ainsi les salaires du mois de janvier 2018 seront régularisés le 31 mars 2018 au plus tard et ceux du mois de février 2018, le 10 Avril 2018 au plus tard.

La mise en place d’un comité ad hoc tripartite, composé des représentants des travailleurs, du ministère des Transports et de la Logistique et de la direction générale du CGC a été actée. Celui-ci sera chargé de la régularisation  et du paiement régulier des salaires conformément au Code du Travail.

Pour le Directeur général adjoint 1, Maurice Gnimbi, cela constitue une avancée notoire. «Nous connaissons des tensions de trésorerie. Et conscient de cela, Mme la ministre nous a fait l’honneur de nous réunir pour chercher des solutions pérennes qui permettront à terme, de payer les salaires à date échue.», a-t-il déclaré.

Selon Indassi-Gnambault, président du syndicat national des travailleurs du CGC, «les travailleurs ont mis un peu d’eau pour obtenir des solutions concrètes et fiables, compte tenu de la situation économique que traverse le pays. Nous estimons sur ce, que la commission va se mettre en place et va commencer à travailler dès jeudi. Nous pouvons donc suspendre le mouvement de grève», a –t-il affirmé.

Avant de conclure : «Vous savez malheureusement ou heureusement que c’est difficile pour les travailleurs. Mais, dans le cas de figure, nous sommes dans l’obligation puisque nous devons trouver des solutions non seulement ponctuelles mais aussi pérennes. Nous acceptons d’entrer dans le processus. Nous accordons ainsi le bénéfice du doute à la plus haute autorité qui est Mme la ministre. »

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...