Estelle Ondo trouve une conciliation dans la grève qui a cours, au Conseil gabonais des chargeurs

Estelle Ondo trouve une conciliation dans la grève qui a cours, au Conseil gabonais des chargeurs

() - Les agents du Conseil gabonais des chargeurs ont momentanément suspendu leur mouvement d’humeur. Cette décision a été prise au terme d’une réunion de négociations, tenue le 6 mars 2018, entre la direction générale du Conseil gabonais des chargeurs et les syndicats, sous l’égide de la ministre des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo.

Après plusieurs jours de négociations, les différentes parties sont finalement parvenues à s’accorder sur un certain nombre de points. «Depuis une semaine, j’ai commencé les rencontres d’abord avec la direction générale du conseil gabonais des changeurs et ensuite, j’ai rencontré les représentants des syndicats. Il était donc question aujourd’hui que nous puissions faire une synthèse pour trouver des solutions aux problèmes qui minent le Conseil gabonais des changeurs.», a expliqué la ministre des Transports.

Dans la suite de ces pourparlers, le mardi 6 mars, au terme de plusieurs heures de négociations, les salariés ont pu obtenir de la direction générale, le paiement de leurs rémunérations, principal point de discorde, selon un échéancier précis. Ainsi les salaires du mois de janvier 2018 seront régularisés le 31 mars 2018 au plus tard et ceux du mois de février 2018, le 10 Avril 2018 au plus tard.

La mise en place d’un comité ad hoc tripartite, composé des représentants des travailleurs, du ministère des Transports et de la Logistique et de la direction générale du CGC a été actée. Celui-ci sera chargé de la régularisation  et du paiement régulier des salaires conformément au Code du Travail.

Pour le Directeur général adjoint 1, Maurice Gnimbi, cela constitue une avancée notoire. «Nous connaissons des tensions de trésorerie. Et conscient de cela, Mme la ministre nous a fait l’honneur de nous réunir pour chercher des solutions pérennes qui permettront à terme, de payer les salaires à date échue.», a-t-il déclaré.

Selon Indassi-Gnambault, président du syndicat national des travailleurs du CGC, «les travailleurs ont mis un peu d’eau pour obtenir des solutions concrètes et fiables, compte tenu de la situation économique que traverse le pays. Nous estimons sur ce, que la commission va se mettre en place et va commencer à travailler dès jeudi. Nous pouvons donc suspendre le mouvement de grève», a –t-il affirmé.

Avant de conclure : «Vous savez malheureusement ou heureusement que c’est difficile pour les travailleurs. Mais, dans le cas de figure, nous sommes dans l’obligation puisque nous devons trouver des solutions non seulement ponctuelles mais aussi pérennes. Nous acceptons d’entrer dans le processus. Nous accordons ainsi le bénéfice du doute à la plus haute autorité qui est Mme la ministre. »

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...