Le groupe Olam crée un régulateur environnemental pour ses structures au Gabon

Le groupe Olam crée un régulateur environnemental pour ses structures au Gabon

() - Pour améliorer et rendre plus dynamiques les performances de ses entreprises dans le domaine du respect environnemental et social, la filiale locale de la multinationale singapourienne Olam vient de créer une Structure de gouvernance environnementale et sociale (SGES), indique un communiqué du groupe.

Au sein de la zone économique à régime privilégié de Nkok où compte prioritairement se déployer la SGES, le groupe va, précise le communiqué, définir les exigences de respect environnemental pour chaque secteur d’activité lié à la transformation du bois.

Ceci devrait aboutir à une gestion plus efficace et durable des effluents, des émissions et des déchets, non sans assurer un environnement de travail sain et sécuritaire pour ses employés.

La nouvelle entité ainsi créée va inclure deux principales composantes qui permettront l’identification des impacts environnementaux et sociaux potentiels associés au secteur d’affaires lié à la transformation du bois. Il s’agira, d’une part, de l’étude d’impact environnemental et social et d’un plan de gestion environnemental et social, d'autre part.

La première, en plus de la mission d’identification des risques liés à l’exploitation du bois, va définir pour chaque secteur d’affaires, la mise en place de mesures conduisant à une gestion maîtrisée des impacts identifiés, tandis que  le plan de gestion environnemental et social se chargera de définir les processus de gestion, les mesures d’atténuation et le suivi applicables  à la transformation du bois au sein de la zone économique spéciale de Nkok.

Ces deux composantes offriront « une certaine certitude aux secteurs d’affaires quant aux exigences à considérer qui permettront d’assurer la conformité avec la réglementation nationale, et favoriseront l’adoption de bonnes pratiques de l’industrie supportée par GSEZ », indique le communiqué.

Pour plus d’efficacité, le groupe a développé et mis en place un processus de gestion numérique des plaintes ainsi qu’une plateforme numérique qui vient en appui à ce processus. Les équipes du géant économique ont également mis au point un logiciel permettant d’apprécier et de suivre les efforts de développement durable.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...