Le Premier ministre limoge son ministre de l’Habitat

Le Premier ministre limoge son ministre de l’Habitat

() - C’est en direct à la télévision publique que le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a mis fin aux fonctions de Bruno Ben Moubamba (photo), ministre d’Etat de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, le 7 septembre 2017. 

Ce limogeage intervient après que ce membre du gouvernement a critiqué le chef du gouvernement et plusieurs de ses collègues, à plusieurs reprises, sur sa page Facebook, tout au long de ces deux dernières semaines, non sans prendre à partie certains coordonnateurs de projets gouvernementaux. 

Ce qui a amené le Premier ministre à préciser que l’action gouvernementale est adossée à la solidarité. «(…) chaque ministre est solidaire des décisions prises par le gouvernement et  les assume », a-t-il indiqué.

Au-delà de la solidarité, il y a le «devoir de responsabilité qui les oblige au sens élevé de l’Etat et, par conséquent, au devoir de  réserve et du secret des délibérations auxquelles ils prennent part à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions. (…) et le respect de la hiérarchie».  

Pour Emmanuel Issoze Ngondet, le gouvernement étant la haute instance de gestion du pays autour du président de la République, celui-ci ne saurait se transformer en «un forum au sein duquel chaque individu fait valoir ses propres intérêts». 

C’est donc face à ce chapelet de fautes mises à la charge de Bruno Ben Moubamba, que le chef du gouvernement a proposé son remplacement par Josué Mbadinga Mbadinga.

Ce dernier est un sénateur de la province de la Nyanga, sud du Gabon. 

Quelques heures après son limogeage, Bruno Ben Moubamba a réagi sur sa page Facebook. «J’ai donc été démis de mes fonctions de ministre de l’Habitat par le Premier ministre et j’en prends acte. Je reprends mon ‘’combat politique’’ là où je l’avais laissé avant de soutenir le ‘’candidat’’ président en août 2016. Je me suis exprimé en conscience face au dépouillement de mes prérogatives et je suis heureux d’avoir servi la République pendant plus d’un an», a-t-il lâché.

SeM

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 25 septembre 2017
Gouvernance
l’activité-économique-gabonaise-progresserait-dans-l’ensemble-des-secteurs-en-2017-et-2018

L’activité économique gabonaise progresserait dans l’ensemble des secteurs, en 2017 et 2018

A travers une analyse récente de l’évolution des ressources du PIB prévisionnel en 2017 et 2018, la Direction générale de l’économie fait des prévisions plutôt optimistes de l’économie gabonaise en...
Le 25 septembre 2017
Economie
après-six-semaines-de-grève-les-régies-financières-exigent-18-milliards-de-fcfa-pour-la-reprise-du-travail

Après six semaines de grève, les régies financières exigent 18 milliards de Fcfa pour la reprise du travail

La fédération des régies financières et des administrations assimilées (Fesyrefaa), qui regroupe les administrations des Impôts, de la douane, du Trésor et des hydrocarbures, réunie en assemblée générale, le 22...
Le 25 septembre 2017
Régulation
le-gouvernement-veut-diversifier-les-opérateurs-dans-la-gestion-de-l’eau

Le gouvernement veut diversifier les opérateurs dans la gestion de l’eau

La conférence internationale Water 2017 organisée en Israël, il y a une semaine, a donné l’occasion au gouvernement de prospecter de nouveaux partenaires dans le domaine du traitement et de...
Le 25 septembre 2017
Santé
lair-gabonais-est-le-moins-pollué-de-la-zone-cemac

L'air gabonais est le moins pollué de la zone Cemac

Le Cameroun pointe au 39ème rang au classement des 54 pays africains selon la qualité de l’air, publié par la revue Science et Avenir, qui s’est basée sur une récente...