L’errance de la Commission de la Cemac fait perdre les financements de l’Union européenne

L’errance de la Commission de la Cemac fait perdre les financements de l’Union européenne

() - Après la suspension des négociations par l’Union européenne (UE), au sujet de la ratification des Accords de partenariat économique (APE) par les pays de la Cemac, le président de la Commission, Daniel Ona Ondo, s’est rendu à Bruxelles, siège de la Commission de l’UE, afin d’engager le dialogue avec les dirigeants européens sur la reprise des négociations entre les deux partenaires.

Mais avant d’aller à la rencontre de ses pairs, il a eu une séance de travail, le 12 mars 2018, avec les ambassadeurs de la Cemac accrédités à Bruxelles, membres du groupe des pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP), afin de s’imprégner de l’évolution du dossier ainsi que des différents problèmes qui entourent cette question.

Le groupe des diplomates qui s’est dit heureux de voir le président de la Commission prendre en main la gestion de cette question, a relevé plusieurs problèmes au rang desquels figurent les difficultés de déblocage des financements de l'UE du fait de l'errance de la Commission.

En effet, après avoir effectué un séjour dans la capitale gabonaise pendant un moment, la Commission, aujourd’hui, se retrouve dans la capitale équato-guinéenne en attendant que son siège à Bangui soit réhabilité et ses environs sécurisés.  

Autre problème évoqué par les ambassadeurs en poste à Bruxelles, le manque de contacts et le déficit de communication entre les parties prenantes aux négociations sur les Accords de Partenariat Economique, ainsi que l’accumulation des arriérés de cotisation de certains Etats de la communauté au sein du groupe ACP.

S’agissant de la relance des négociations, les ambassadeurs ont indiqué une position consensuelle qui consiste à désigner un représentant permanent auprès de l’Union européenne, chargé spécialement de suivre le dossier ainsi que celui du paiement des arriérés de cotisation des ACP.

Mais en attendant de rencontrer les responsables de la Commission de l’Union européenne, les ambassadeurs ont demandé à Daniel Ona Ondo de prendre part aux travaux sur les APE du mois de mai prochain à Lomé, au Togo ; ce qui lui permettra de préparer le round des négociations d’août 2018.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...