Le Bureau de coordination du PSGE réfléchit à la création de 300 000 emplois au Gabon

Le Bureau de coordination du PSGE réfléchit à la création de 300 000 emplois au Gabon

() - 16 thématiques ayant pour objectif de faire un état des lieux de la situation des PME/PMI au Gabon, d’une part, et de formuler des recommandations devant aboutir à la rédaction d’un livre blanc de l’entrepreneuriat, d'autre part, sont au centre des assises de l’entrepreneuriat et des petites et moyennes entreprises et industries à l’Agence nationale de promotion des investissements.

Organisées par le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (BCPSGE), en partenariat avec la confédération patronale du Gabon (CPG), ces assises, selon la Chambre de commerce, constituent une plateforme de dialogue entre le secteur public et le secteur privé.

Pour Liban Soleman (photo), coordinateur du BCPSGE, au final, il est question de trouver les voies et moyens pouvant aboutir à la création de 300 000 emplois et de réfléchir aux méthodes permettant d’autonomiser financièrement des milliers d’autres Gabonais pour les emmener à devenir des entrepreneurs.

« La solution se trouve dans la dynamisation et la montée en compétitivité de nouvelles filières économiques comme l’industrie du bois, l’agriculture et l’agro-industrie, la métallurgie et l’industrie pétrochimique, ainsi que les services numériques », explique-t-il à la presse locale.

En dépit des initiatives entreprises, ces dernières années, pour dynamiser le secteur de l’entrepreneuriat, Radia Garrigues de JA Gabon, l’incubateur national, pense que les actions doivent se multiplier pour plus d’autonomie et de diversification.

« Nous nous devons d’impacter plus de bénéficiaires et de mieux les encadrer. A une autre échelle, nous devrions parvenir tous ensemble à renforcer le tissu économique local afin de parvenir à diversifier l’économie du pays, qui est un axe prioritaire du PSGE », confie-t-elle.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...