L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

() - Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au 11 janvier 2019.

Cette rencontre portant sur le thème « Supervision de la gouvernance et de la transparence financière des banques, selon l’approche basée sur les risques », est destinée aux autorités de supervision bancaire des pays de la sous-région. Notamment : la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), pour la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), la Banque de la République du Burundi, la Banque centrale de la République démocratique du Congo et la Banco Central de São Tomé e Príncipe.

Ce séminaire de renforcement des capacités est prévu dans le programme de travail de l’AFRITAC Centre pour l’année fiscale 2019. De manière spécifique, il est destiné à renforcer les capacités des autorités à mettre en œuvre un contrôle bancaire efficace dans ce domaine sensible et porteur d’enjeux élevés dans la sous-région, en conformité avec les normes et les bonnes pratiques internationalement reconnues, selon les principes de la supervision basée sur les risques.

L’orientation retenue par l’AFRITAC Centre se veut opérationnelle et adaptée aux spécificités de la sous-région. Raison pour laquelle le programme combinera des sessions de présentation des référentiels et des enjeux, ainsi que des sessions de discussion et de débat pour répondre aux préoccupations pratiques des superviseurs.

A la fin du séminaire régional, une feuille de route générale et transversale sera proposée, pour faire la synthèse des enseignements retenus des échanges.

Par la suite, les participants au séminaire régional pourront utilement partager les acquis avec leurs collègues, afin que chaque autorité puisse déterminer les plans d’action utiles pour renforcer la qualité du cadre prudentiel de la supervision de la gouvernance des établissements de crédit et l’efficacité des contrôles sur pièces et sur place.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 janvier 2019
Gouvernance
l’optimisation-de-la-gestion-des-investissements-publics-au-cœur-d’un-séminaire-interrégional-à-libreville

L’optimisation de la gestion des investissements publics au cœur d’un séminaire interrégional à Libreville

Les centres régionaux d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique centrale (Afritac centre) et de l’Ouest (Afritac Ouest), organisent conjointement un séminaire interrégional sur le thème « Optimiser la gestion...
Le 23 janvier 2019
Régulation
les-infrastructures-routières-constituent-la-priorité-du-nouveau-premier-ministre

Les infrastructures routières constituent la priorité du nouveau Premier ministre

Parce que la route joue un rôle très important dans le développement socio-économique d’un pays, Julien Nkoghe Bekale entend faire de celle-ci la priorité de son gouvernement. Aussi, a-t-il effectué une...
Le 23 janvier 2019
Economie
la-zone-de-nkok-veut-vendre-ses-produits-dans-le-marché-commun-cemac-ceeac

La zone de Nkok veut vendre ses produits dans le marché commun Cemac/CEEAC

Le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, a organisé une séance de travail avec les opérateurs de la zone économique spéciale de Nkok sur les méthodes...
Le 23 janvier 2019
Gouvernance
le-fonds-vert-pour-le-climat-octroi-430-600-usd-à-la-caisse-de-dépôts-et-de-consignation-au-titre-des-subventions-du-gabon

Le Fonds vert pour le climat octroi 430 600 USD à la Caisse de dépôts et de consignation au titre des subventions du Gabon

Dans le cadre du programme d’activités relatif au Plan national d’adaptation (PNA), le Fonds vert pour le climat (GCF) vient de faire un virement de 430 600 USD (250 millions FCFA)...